•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa appuiera les provinces touchées par la disparition de Greyhound

Un bus Greyhound quitte la gare routière de Regina.

Le transporteur Greyhound ne desservira plus l'Ouest canadien.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral accordera un appui financier aux provinces touchées par l'interruption des services de Greyhound dans l'Ouest canadien et le Nord de l'Ontario. Le ministre des Transports, Marc Garneau, en a fait l'annonce mercredi.

Le financement, qui sera offert sous une forme de partage des coûts au cours des deux prochaines années, permettra aux provinces de combler le vide laissé par la disparition du service d'autocars.

Pour recevoir l'appui du gouvernement fédéral, les provinces devront prouver qu'elles peuvent maintenir des services de transport sur les trajets délaissés par Greyhound.

Plusieurs entreprises de transport privées ont déjà manifesté leur volonté de fournir des solutions de rechange sur certains tronçons.

Jouer un rôle actif dans le soutien des provinces et territoires est le moyen le plus efficace d'obtenir des solutions à court et à long terme, a indiqué le ministre Garneau.

Un groupe de travail comprenant des représentants des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux se penchera sur la question.

Le gouvernement fédéral encouragera également la création d'entreprises de transport dans les collectivités autochtones afin de pallier le manque de services.

L'Ontario reste prudent

En mêlée de presse mercredi, le ministère des Transports de l’Ontario, John Yakabuski, a dit ne pas encore connaître les détails de l’offre d’Ottawa.

À la question de savoir si l’Ontario prioriserait le soutien aux transporteurs privés ou à la Commission de transport Ontario Northland, M. Yakabuski a répondu que son ministère travaille déjà avec la société de la Couronne pour trouver une solution aux difficultés de transport que pose le retrait de Greyhound.

Nous attendrons d’entendre les solutions que la Commission propose. Évidemment, le transport dans le Nord de l’Ontario a toujours été difficile et le sera encore plus avec la disparition de Greyhound.

John Yakabuski, ministre des Transports de l’Ontario

Un homme d'affaires de Thunder Bay, Kasper Wabinski, estime pour sa part que la province devrait distribuer l’argent du fédéral directement au secteur privé.

Kasper Transportation offre plusieurs trajets d’autocar quotidiens dans certaines communautés du nord-ouest de la province depuis l’été. Son propriétaire croit que le gouvernement devrait lui offrir de l'aide financière pour les circuits moins rentables.

Si je n’ai pas de passagers, ils pourraient subventionner tous les sièges vides. Si j’ai un bus plein, ils n’ont pas à subventionner quoi que ce soit!

Kasper Wabinski, propriétaire de Kasper Transportation

Le service de Greyhound dans le Nord de l'Ontario et l'Ouest canadien prend fin mercredi.

Nord de l'Ontario

Transports