•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« La musique, ce n'est pas un concours » – Klô Pelgag répond à Mario Pelchat

Elle a remporté le Félix de l'interprète féminine de l'année.

Klô Pelgag

Photo : Radio-Canada / Amélie Grenier

La Presse canadienne

La chanteuse Klô Pelgag, qui a été sacrée interprète de l'année au plus récent Gala de l'ADISQ, a réagi mardi aux critiques du chanteur et producteur Mario Pelchat, qui a vigoureusement décrié le triomphe de la jeune auteure-compositrice-interprète. L'ADISQ a aussi défendu son mode de sélection des personnes gagnantes.

Dans un message publié mardi après-midi sur sa page Facebook, Klô Pelgag a tendu la main aux autres nommées dans la catégorie interprète féminine de l'année, tout en décochant une flèche à ses détracteurs.

« La jalousie, c'est déjà gênant dans l'intimité. Imaginez à quel point elle est gênante quand elle est exhibée dans un journal », a-t-elle écrit. Elle a toutefois poursuivi en disant que toutes les nommées méritaient le prix. « Nous sommes des femmes dans un milieu d'hommes. Peu importe nos différences, nos rêves et nos aspirations, soyons solidaires les unes avec les autres et ne donnons pas raison à cette légende qui voudrait que l'on incarne cette compétition qui nous dessert tellement, a-t-elle indiqué. On n'est pas obligées de se comprendre parfaitement pour s'aimer. Pis moi, j'aime encore plus les choses que je n'avais pas comprises dès le début. »

Au micro de l'émission saguenéenne Style libre lundi, Mario Pelchat a déploré que « quelqu'un qui n'a pas tourné de l'année, dont on n'a pas entendu parler du tout, dont les salles étaient vides » gagne l'un des prix les plus prestigieux du gala.

En entrevue à l'émission Y'a des matins, animée par Jean-Pierre Girard, la chanteuse country, Guylaine Tanguay, s'était également dite déçue d'avoir perdu le prix au profit de l'artiste gaspésienne.

Avec Mario Pelchat, Martine St-Clair, Maxime Landry et Guylaine Tanguay.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Avec Mario Pelchat, Martine St-Clair, Maxime Landry et Guylaine Tanguay.

Photo : Association québécoise de l'industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ)

La productrice déléguée et directrice du gala, Julie Gariépy, a également réagi aux émissions Style libre et Le 15-18, hier en fin de journée. Elle a expliqué comment les lauréats sont sélectionnés. Elle a ajouté qu'elle pensait le chanteur mieux informé sur le processus. « Les [prix dans les] catégories interprète, groupes et chanson [de l’année] sont attribués maintenant par un vote de l’Académie à 50 % et par le grand public à 50 % aussi. ».

Klô Pelgag en tournée toute l'année

En fait, bien qu'elle n'ait pas lancé d'album cette année, Klô Pelgag était bel et bien en tournée. Seulement depuis le début de l'année 2018, elle a offert une cinquantaine de spectacles. L'interprète masculin de l'année, Patrice Michaud, n'avait lui non plus pas de nouvel album à son actif cette année, mais il était en tournée.

« Ses salles étaient pleines. J'ai donc de la difficulté à voir sur quels faits se base Mario Pelchat pour pouvoir estimer que Klô Pelgag ne méritait pas le Félix, et c'est un peu décevant pour une artiste qui l'a bien gagné, qui l'a mérité », a ajouté Julie Gariépy.

Mario Pelchat n'en est pas à ses premières critiques contre l'ADISQ. L'an dernier, il avait déploré que ses protégés du groupe 2Frères aient été boudés dans la catégorie groupe de l'année, qui avait été remportée par Les sœurs Boulay.

L'attachée de presse de Mario Pelchat n'avait pas rappelé La Presse canadienne au moment d'écrire ces lignes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Musique

Arts