•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa injecte 1,5 M$ dans 4 projets autochtones

Tipis dressés face à un levé de soleil contre un lever de soleil.

Des tipis dressés face au soleil et immortalisés au parc Wanuskewin, en Saskatchewan, en décembre 2013.

Photo : Jaqueline Anaquod

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement fédéral injecte 1,5 million de dollars dans quatre projets touchant les communautés autochtones de la Saskatchewan dans les domaines du tourisme, de l'éducation et du développement économique.

Un texte d'Omayra Issa

Ottawa investit 600 000 $ dans la création d’un corridor touristique le long de la rivière Saskatchewan Sud, près de Saskatoon. Ce corridor est une collaboration entre la Première Nation de Whitecap Dakota, le parc Waneskewin et la Première Nation de Beardy’s et Okemasis.

Le Conseil tribal de Meadow Lake obtient pour sa part 80 825 $ pour un projet touristique.

Par ailleurs, le projet Pinehouse Business North Development reçoit 550 000 $ pour l’achat d’équipement lourd, alors que l’Institut de technologies autochtones de la Saskatchewan (SIIT) obtient 315 000 $ pour la formation en sciences infirmières pour les Autochtones.

Le tourisme autochtone : une importante manne financière

La ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, dit que le fédéral veut développer le tourisme autochtone au pays.

Photo : Radio-Canada

L’annonce du financement d'Ottawa par la ministre du Tourisme, Mélanie Joly, survient en marge d’un Congrès international sur le tourisme autochtone, qui a lieu à Saskatoon, mardi et mercredi.

« On sait que nos communautés veulent avoir accès à des façons d’améliorer les conditions de vie de leurs habitants. L’objectif, c’est de leur trouver des façons de pouvoir développer des entreprises, des organisations pour, à terme, offrir des emplois aux Autochtones qui sont au sein de leurs communautés », explique-t-elle.

Le secteur du tourisme autochtone représente 1,8 milliard de dollars au Canada, et 120 millions de dollars, en Saskatchewan, indique le président-directeur général de l’Association touristique autochtone du Canada, Keith Henry.

La ministre Joly ajoute que le tourisme autochtone soutient 32 000 petites et moyennes entreprises au pays et offre 65 000 emplois dans les communautés autochtones.

À la découverte des cultures autochtones

Le conseiller de bande la Première Nation de Beardy’s et Okemasis Kevin Seesequasis.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le conseiller de bande la Première Nation de Beardy’s et Okemasis Kevin Seesequasis salue les investissements du fédéral dans le corridor touristique qui longera la rivière Saskatchewan Sud près de Saskatoon.

Photo : Radio-Canada

Le projet recevant le plus gros montant d’argent est celui du corridor touristique qui longera la rivière Saskatchewan Sud, près de Saskatoon.

« L’idée, c’est qu’on va partager nos histoires, nos ressources et nos connaissances pour faire de la région une destination touristique mondiale qui mettra l’accent sur l’histoire des Autochtones de la région », affirme le conseiller de bande la Première Nation de Beardy’s et Okemasis, Kevin Seesequasis.

« Si les touristes viennent à Whitecap Dakota, ils peuvent visiter le casino et rester à l’hôtel. Ils pourront ensuite aller au parc Waneskewin avant de visiter la Première Nation de Beardy’s et Okemasis pour apprendre la richesse historique de cette région », précise-t-il.

« On croit que le tourisme peut être une façon de développer des économies locales, mais en plus, de développer une réconciliation entre le reste de la population de façon générale, qui connaît parfois peu les histoires des Autochtones, la culture autochtone et les langues autochtones et les communautés elles-mêmes », note la ministre Joly.

Le corridor touristique devrait voir le jour au cours de l’été 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !