•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mère d'un soldat qui s'est enlevé la vie est honorée pour le jour du Souvenir

Une femme portant une croix d'argent honorifique qui tient une photo d'un jeune homme en habit militaire est debout dans une table sur laquelle se trouvent des photos et des souvenirs du jeune homme.

La mère du soldat Thomas Welch, Anita Cenerini, est la mère nationale de la croix d'argent pour l'année 2018 et représente celles qui ont perdu un fils ou une fille militaire.

Photo : Radio-Canada / Jillian Taylor

Radio-Canada

Pour une première fois, la mère nationale de la Croix d'argent honorée par la Légion royale canadienne est une femme ayant perdu son fils non pas au combat, mais à son retour de mission, alors qu'il souffrait des suites du syndrome de stress post-traumatique. Pendant la cérémonie du Souvenir et au cours de la prochaine année, Anita Cenerini représentera toutes les mères qui ont perdu un enfant à la guerre.

Un texte de Rémi Authier

Plus de 14 ans après le suicide du soldat Thomas Welch sur la base de Petawawa en Ontario, son visage est toujours bien présent dans la maison de sa mère à Winnipeg. Des photos du jeune homme en uniforme entouré de ses proches viennent souligner le vide laissé par sa mort.

Des photos, des médailles, un béret et une boite sont disposés sur une table.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La famille de Thomas Welch conserve toutes les photos et médailles du jeune homme décédé à seulement 22 ans.

Photo : Radio-Canada / Ron Boileau

Anita Cenerini parle de son fils avec l'admiration et l'amour que seule une mère peut avoir pour son enfant. C'était une personne incroyable. Il ne parlait pas beaucoup, mais quand il le faisait, ses mots étaient empreints de sagesse ou d'humour.

Elle raconte que son fils Thomas s'est joint aux forces armées au printemps 2001 pour se préparer à une carrière au sein de la police.

Puis, le matin du 11 septembre, la vie bascule devant leurs yeux avec les attentats terroristes qui ont entre autres visé le World Trade Center et le Pentagone, aux États-Unis.

Nous regardons la tragédie à la télévision et il m'a dit qu'il croit qu'il va devoir aller à la guerre. Je ne suis pas fière de ma réaction, mais c'était normal pour une mère qui aimait tant son fils. Je lui ai dit qu'il n'était pas obligé de rester dans l'armée. Il s'est approché, a mis son bras autour de moi et m'a dit : "Ils vont avoir besoin de moi plus que jamais."

Anita Cenerini, mère nationale de la croix d'argent

Thomas Welch, qui s'est enlevé la vie moins de trois mois après son retour de mission, est le premier soldat à s'être suicidé en revenant d'Afghanistan.

Sa mère avait déjà remarqué des changements durant sa mission et lors d'une permission. Le jeune homme aimant et doux était tout à coup agité, levait le ton et ne dormait plus. Elle savait que son fils souffrait, mais elle ne savait pas comment l'aider.

Deux médailles militaires dans des boites bourgogne.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La médaille de Sacrifice (à gauche) a été remise à la famille de Thomas Welch en 2017 lorsque son décès a été reclassé comme étant lié à son déploiement en Afghanistan pour lequel il a eu la médaille de droite.

Photo : Radio-Canada / Ron Boileau

Un sacrifice reconnu

Après la mort de Thomas Welch le 8 mai 2004, l'armée conclut que sa mort n'est pas liée à l'exercice de ses fonctions. Contrairement aux soldats morts au combat, Thomas ne reçoit pas le médaille du Sacrifice et sa mère ne reçoit la Croix du Souvenir, aussi appelée Croix d'argent.

Anita Cenerini est de son côté convaincue que c'est la mission en Afghanistan qui a changé son fils.

Elle découvre de plus qu'il y a peu de ressources pour les soldats aux prises avec des problèmes psychologiques et qu'il y a dans l'armée une attitude critique face à ceux qui tentent d'obtenir cette aide. Les besoins sont différents, maintenant, en raison des conflits où se trouvent nos soldats, des ennemis qui ne sont pas clairement identifiés et, peut-être, du manque de soutien du public.

Puis en 2015, un reportage du Globe and Mail met en lumière le nombre de soldats qui ont mis fin à leurs jours après avoir pris part à une mission à l'étranger.

Deux ans plus tard, la mort de Thomas Welch est reclassée comme étant liée à son déploiement. Anita Cenerini reçoit des Forces armées canadienne les médailles et rubans qui reconnaissent le sacrifice de son fils.

Je suis honorée d'être une mère de la Croix d'argent. Ce fut un coût énorme. Pendant 13 ans, ce coût a affecté notre famille d'une façon qui aurait pu être différente si sa mort avait été reconnue, acceptée et honorée comme étant lié à sa mission en Afghanistan.

Anita Cenerini, mère nationale de la croix d'argent
Une médaille formée d'une croix et d'une couronne de laurier d'argent est épinglé à un chandail mauve.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Croix du souvenir est remise aux proches d'un membre des Forces armées canadiennes ayant donné sa vie pour le pays.

Photo : Radio-Canada / Ron Boileau

Une voix pour les proches des soldats s'étant enlevé la vie

Chaque année, la Légion royale canadienne désigne une mère qui a perdu un enfant dans l'exercice de fonctions militaires, pour représenter toutes les mères lors de la cérémonie du jour du Souvenir à Ottawa. Anita Cenerini a accepté d'occuper ce rôle après avoir longuement prié et réfléchi au travail qu'elle pouvait accomplir.

Nous sommes des mères, des pères et des familles qui élevons nos enfants pour vivre dans un monde auquel ils vont contribuer. Nous ne les élevons pas pour aller à la guerre, mais ça peut être leur choix.

Anita Cenerini, mère nationale de la croix d'argent

Anita Cenerini est encouragée par les efforts récents de l'armée pour offrir plus de soutien aux soldats. Elle affirme toutefois qu'il reste beaucoup de travail à faire et qu'il faut rester vigilants pour que tous les soldats reçoivent l'aide dont ils ont besoin afin de réintégrer la vie après les combats.

Un jeune homme au regard sérieux et portant un sac à dos militaire ainsi qu'une casquette pose en passant son bras autour des épaules d'une femme portant un manteau rouge et des lunettes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

En permission quelques mois après son déploiement en Afghanistan, Thomas Welch montrait déjà des changements dans son attitude. Il souriait moins, était agité et levait le ton.

Photo : Radio-Canada / Ron Boileau

Il y a encore, au sein de l’armée, une attitude critique envers les soldats qui demandent de l’aide, constate-t-elle. Elle recommande aux parents de soldats de la dénoncer quand ils y sont confrontés.

C'était la main de Dieu qui agissait entre 2015 et 2017 (date de la publication de l'article du Globe and Mail et du reclassement de la mort du soldat Welch, NDLR). C'est aussi Dieu qui est derrière le travail que je fais maintenant. C'est la volonté de Dieu que je sois une messagère d'espoir.

Anita Cenerini, mère nationale de la croix d'argent

Manitoba

Santé mentale