•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incident au poste frontalier de Woodstock : un suspect est accusé

Des voitures de police sur une voie d'accès à la frontière

Plusieurs véhicules de police sont intervenus à la frontière américano-canadienne à Woodstock au Nouveau-Brunswick lors de l'incident.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'un des deux Néo-Écossais arrêtés vendredi dernier durant la fermeture du poste frontalier de Woodstock-Houlton, entre le Nouveau-Brunswick et le Maine, doit répondre à une accusation.

Bailey Roy, 21 ans, résident d’Halifax, a comparu à la Cour provinciale du Nouveau-Brunswick à Woodstock, lundi, où il a été accusé d’avoir volontairement entravé un agent de la paix dans l’exécution de ses fonctions.

L’accusé est toujours détenu en attendant son enquête sur le cautionnement, qui aura lieu jeudi après-midi.

Les deux hommes ont été arrêtés vendredi par des agents des services frontaliers américains, a expliqué la Gendarmerie royale du Canada. Le poste frontalier est resté fermé pendant une grande partie de la journée. Entre-temps, les voyageurs devaient se rendre à d’autres postes pour franchir la frontière.

L’identité de l’autre homme arrêté n’a pas été divulguée, mais il s’agit d’un résident de Middle Sackville, en Nouvelle-Écosse, âgé de 22 ans.

La GRC avait reçu de l’Agence des services frontaliers du Canada, vers 10 h 15, le signalement d’une voiture suspecte immobile entre les points d’entrée des deux pays. Les hommes à l’intérieur refusaient de quitter la voiture et de parler aux policiers ou aux agents frontaliers, selon la GRC.

Le véhicule blindé est garé le long d'une route déserteAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un véhicule blindé de la Gendarmerie Royale du Canada a été dépêché à la frontière américano-canadienne à Woodstock au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

Entre-temps, le poste frontalier était fermé. La circulation n’a été rétablie qu’à 22 h.

Les deux hommes ont été arrêtés par les services frontaliers américains et la voiture a été saisie.

Le service frontalier américain affirme qu’ils pourraient être accusés aux États-Unis aussi.

Avec les renseignements de Shane Fowler

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !