•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mieux vaut attendre un an entre deux bébés

Le ventre d'une femme enceinte

Le ventre d'une femme enceinte

Photo : iStock

Radio-Canada

Le fait d'attendre de 12 à 18 mois entre un accouchement et une nouvelle grossesse permet de réduire les risques pour la santé de la mère et de l'enfant, montre une étude américano-canadienne.

Les travaux de Laura Schummers de l’Université de la Colombie-Britannique (UCB) et de ses collègues américains de l’Université Harvard montrent que le fait d'être enceinte moins de 12 mois après un accouchement est associé à certains risques pour les femmes.

En fait, des risques pour la mère n'ont été décelés que chez les femmes de plus de 35 ans, tandis que des risques pour le nourrisson ont été décelés chez toutes les femmes, mais ils étaient plus élevés chez les femmes âgées de 20 à 34 ans.

Le saviez-vous?

À ce jour, l'Organisation mondiale de la santé proposait d’attendre au moins 18 mois entre deux grossesses, mais considérait que l’espacement idéal était de 24 mois.

La présente étude laisse cependant à penser d'un intervalle optimal plus court est nécessaire, ce qui représente une bonne nouvelle pour les femmes de plus de 35 ans qui planifient leur famille.

Les résultats pour les femmes plus âgées sont particulièrement importants, car elles ont tendance à moins espacer leurs grossesses de façon intentionnelle.

Laura Schummers, UCB

Dans leur étude, les chercheurs ont examiné la relation entre les risques pour les mères et les bébés associés à l'espacement des grossesses de 148 544 Canadiennes.

Les informations ont été regroupées à partir des registres de naissance, des codes de facturation, des données sur les hospitalisations, des prescriptions pour l'infertilité et des dossiers de recensement.

De petits écarts entre les grossesses risquent d'entraîner des naissances prématurées, des bébés plus petits et une mortalité infantile et maternelle plus grande, affirment les chercheurs.

Quelques statistiques en bref :

  • Chez les femmes de plus de 35 ans qui ont conçu six mois après un précédent accouchement, un risque de 1,2 % (12 cas pour 1000 grossesses) de mortalité maternelle ou de morbidité grave a été observé.
  • Attendre 18 mois entre les grossesses réduit le risque à 0,5 % (cinq cas pour 1000 grossesses).
  • Chez les femmes plus âgées, le risque de travail spontané avant terme était d'environ 6 % (60 cas pour 1000 grossesses) à l'intervalle de six mois, contre 3,4 % (34 cas pour 1 000 grossesses) à l'intervalle de 18 mois.
  • Pour les femmes plus jeunes, les chercheurs ont remarqué un risque de 8,5 % (85 cas pour 1000 grossesses) d'accouchement prématuré spontané avant 37 semaines pour des grossesses espacées de six mois.
  • Pour les femmes plus jeunes qui attendaient 18 mois entre deux grossesses, cependant, le risque est tombé à 3,7 % (37 cas pour 1000 grossesses).

Les risques plus élevés pourraient être dus au fait que le corps n'a pas eu le temps de récupérer entre les grossesses.

Pour la première fois, les mères plus âgées disposent de données probantes pour guider l'espacement des naissances.

Wendy Norman, UCB

« Atteindre cet intervalle optimal d'un an, cela devrait être réalisable pour beaucoup de femmes, et c'est clairement utile pour réduire les risques de complications », conclut Wendy Norman.

Cette étude est l'évaluation la plus complète réalisée au sujet de l'espacement des grossesses en fonction de l'âge de la mère.

Le détail de ces travaux est publié dans la revue JAMA Internal Medicine (Nouvelle fenêtre) (en anglais)

Grossesse

Science