•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les documentaires acadiens à l'honneur de la 32 édition du FICFA

Gabriel Malenfant devant la maison de ses ancêtres à contre-jour.

Les légendes d’une chapelle associée à la vieille maison des ancêtres de Gabriel Malenfant amèneront les spectateurs à s’intéresser à l’histoire de Cocagne dans ce documentaire d'Albénie Delacôte.

Photo : crédit : Pierre S. Blanchard

Radio-Canada

Les cinéastes acadiens seront à l'honneur de la 32e édition du Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA), qui se tiendra du 15 au 23 novembre 2018 à Moncton.

En plus du cinéma, des activités culturelles diverses et des formations professionnelles sont au programme.

Films d’ouverture et de clôture

Le FICFA s’ouvrira avec le film de Daniel Léger Les artisans de l’atelier, en première mondiale, qui raconte le quotidien des artisans d’un établissement singulier à Memramcook. La présentation du film lancera le festival, le 15 novembre au Théâtre Capitol.

Les artisans de l'atelier de Daniel Léger ouvrira le festival le jeudi 15 novembre.

Les artisans de l'atelier de Daniel Léger ouvrira le festival le jeudi 15 novembre.

Photo : ONF

En clôture du FICFA, les festivaliers pourront voir le film Cocagne de l’Acadie, du réalisateur Albénie Delacôte, qui raconte l'histoire méconnue de Cocagne à travers la quête généalogique de l’artiste Gabriel Malenfant du groupe Radio Radio.

La présentation du film de clôture sera précédée du court métrage Noah, 18 ans, réalisé par Francine Hébert dans le cadre de Tourne à Québec, ainsi que du film improvisé du FICFA, réalisé par Xavier Gould.

Des films prisés

Dans la programmation régulière, le FICFA présente La disparition des lucioles, un film de Sébastien Pilote qui a remporté le prix du meilleur film canadien du Festival international de Toronto (TIFF). Le réalisateur Philippe Lesage présentera également son troisième long métrage de fiction, Genèse, qui était en compétition au prestigieux festival de Locarno. La réalisatrice Renée Beaulieu présentera aussi film Les salopes ou le sucre naturel de la peau.

Les comédiens lors du film

Le film la disparition des lucioles vient d'être sélectionné en compétition officielle au Festival international du film de Karlovy Vary.

Photo : Les films Séville

La sélection de films internationaux reflète surtout le monde en constante migration, notamment celui de Meryem Benm’Barek, Sofia, sélectionné dans la catégorie Un certain regard au Festival de Cannes 2018, qui traite du combat des femmes marocaines enceintes d’un enfant hors mariage.

Des documentaires de réalisateurs acadiens

Les réalisateurs acadiens Paul Bossé, Phil Comeau, Daniel Léger et Albénie Delacôte présenteront des longs métrages documentaires. Les réalisateurs américains Thomas Cavin et Mikael Espinasse présenteront également le documentaire Le choix de Théo sur l’héritage linguistique de la Louisiane.

Cinq courts métrages de la relève acadienne seront également en compétition pour le Prix La vague de la meilleure oeuvre acadienne, soit des oeuvres de Nyassa Munyonge, Mathieu Laprise, David Losier, Joël Diamond et Lucie Desjardins.

Le dévoilement de la programmation de la 32e édition du FICFA, à Dieppe.

Le dévoilement de la programmation de la 32e édition du FICFA, à Dieppe.

Photo : Radio-Canada / Pierre Richard

Quelques films seront présentés au Théâtre Capitol, mais les séances régulières seront présentées au Cineplex de Dieppe et au Théâtre de l’Escaouette, un nouveau lieu de diffusion de cette édition.

Des formations pour les cinéastes de la relève

Le Volet Pro du festival prend de l’ampleur cette année, et prend forme en tant que section interdépendante du festival, qui vise à offrir de la formation et de l’accompagnement à la relève en Acadie.

Les cinéastes pourront en apprendre davantage sur la direction photo, la direction des acteurs, le montage et la scénarisation, par exemple.

Nouveau-Brunswick

Cinéma