•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario et la Saskatchewan doivent cesser leur jeu politique, dit le ministre Dominic LeBlanc

Le ministre des Relations intergouvernementales et du Nord et du Commerce intérieur Dominic LeBlanc

Le ministre des Affaires intergouvernementales et du Nord et du Commerce intérieur, Dominic LeBlanc

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre canadien du Commerce intérieur, Dominic LeBlanc, accuse Doug Ford et Scott Moe de se prêter à des jeux politiques dans le dossier du commerce entre les provinces. Alors que seuls la Saskatchewan et l'Ontario ont été absents d'une rencontre sur le commerce entre Ottawa et les provinces et territoires, jeudi, les deux premiers ministres souhaitent maintenant devenir les leaders du libre-échange interprovincial.

Un texte d’Andréanne Apablaza

Lundi matin, Scott Moe et Doug Ford ont signé un protocole d’entente pour faire tomber les barrières aux échanges commerciaux entre les deux provinces. Cette signature permet la tenue de discussions bilatérales pour déterminer de la suite des choses.

La Saskatchewan et l’Ontario étaient toutefois les deux seules à briller par leur absence, jeudi dernier, lors d’une rencontre fédérale-provinciale territoriale qui portait sur le commerce intérieur et sur le nouvel Accord États-Unis–Mexique-Canada (AEUMC) à Vancouver. Toutes les autres provinces ont envoyé leur ministre du commerce ou un représentant.

« C’est extrêmement décevant de voir l’Ontario et la Saskatchewan jouer à des jeux politiques avec un dossier économique aussi important. Cela après avoir été les seules provinces absentes lors de la réunion de Vancouver sur le commerce intérieur et l'AEUMC », a déclaré le ministre des Affaires intergouvernementales et du Nord et du Commerce intérieur, Dominic LeBlanc, par courriel.

« Les premiers ministres doivent cesser de mettre leur partisanerie devant la croissance de notre économie et le bien-être des Canadiens. »

— Une citation de  Le ministre du Commerce intérieur Dominic LeBlanc

Le ministre du Commerce de la Saskatchewan, Jeremy Harrison, a aussi accusé le gouvernement fédéral de s'adonner à la partisanerie.

« Je peux affirmer sans équivoque que je n'ai jamais vu un ministre fédéral et un gouvernement politiser de manière aussi partisane un processus [fédéral-provincial-territorial] », a écrit le ministre par courriel jeudi.

Lundi, après avoir été interrogé sur cette rencontre, Jeremy Harrison l’a décrite comme étant une réunion non officielle. Il dit qu’il sera présent lors d’une seconde rencontre convoquée par Québec à la fin du mois de novembre, en précisant : « Celle où nous allons réellement progresser. »

« Nous allons à la vraie réunion des ministres du Commerce, et non à la réunion ad hoc demandée personnellement par Dominic LeBlanc dans le but d’avoir une bonne séance photo », a expliqué Jeremy Harrison.

« Je vais vous dire quel était l’objet de la réunion : c’était politique et c’était partisan, parce que les premiers ministres provinciaux ont émis des préoccupations au gouvernement fédéral au sujet de la question de la compétitivité de notre économie. Ils ont cherché à détourner l'attention du débat sur la question de la compétitivité en le transformant en une discussion sur le commerce intérieur », a ajouté Jeremy Harrison, interrogé sur le sujet lundi.

En conférence de presse lundi, le premier ministre Doug Ford n’a pas expliqué l’absence de sa province à cette rencontre sur le commerce.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !