•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau festival multidisciplinaire à Ottawa

Un homme barbu, agenouillé et à contre-jour dans de la brume, tient un corps inerte dans ses bras.

Le chorégraphe et danseur Dave St-Pierre présentera deux de ses oeuvres dans le cadre de ce nouveau festival.

Photo : Courtoisie Alex Huot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Festival Actoral, qui existe déjà à Marseille et Montréal, aura son équivalent ottavien. Théâtre, danse, poésie sonore et arts visuels sont parmi les disciplines artistiques qui seront célébrées à La Nouvelle Scène du 8 au 10 novembre prochain.

Un texte de Kevin Sweet

Pierre Antoine Lafon Simard, le directeur artistique du Théâtre du Trillium, peine à cacher son enthousiasme débordant pour la programmation du Festival Actoral qui sera présenté à Ottawa, pour la première fois, la semaine prochaine.

 C'est un projet qui me tient à coeur depuis très longtemps , dit le directeur artistique.  L'an dernier, quand je suis entré en poste au Trillium, je me suis dit qu'il fallait absolument faire venir Actoral à Ottawa et organiser ça avec eux, pour nos artistes locaux et pour notre public local qui peut enfin voir des pratiques dans toutes les disciplines qu'ils n'ont pas la chance de voir ici. 

Ceux qui pensent qu'ils viennent voir du Molière tout habillé, je pense que c'est mieux que vous veniez pas.

Une citation de : Pierre Antoine Lafon Simard, directeur artistique du Théâtre du Trillium

Des oeuvres déjantées

Dave St-Pierre, l’enfant terrible de la danse contemporaine du Canada, est parmi les artistes invités. Il présentera deux spectacles pour l’occasion, dont Néant, que le chorégraphe québécois présentera pour l'une des rares, et peut-être, dernière fois en carrière à Ottawa, et Fléau, oeuvre co-créée avec Alex Huot.

En levée de rideau et décrit comme un spectacle à mi-chemin entre  performance, chorégraphie, théâtre et arts plastiques , le spectacle Ghost Writer and the Broken Hand Break du chorégraphe belge Miet Warlop promet aussi d’éblouir le public.

Le romancier et essayiste français Thomas Clerc sera aussi de passage dans la capitale nationale pour une  lecture performée  qui explorera la question du livre.

Hubert Colas, un autre auteur français à l'humour qualifié d' acide  vient présenter sa nouvelle création, Désordre. Le spectacle, qui en est encore à ses premiers balbutiements, a été présenté à Montréal le printemps dernier.

Une biennale en devenir?

Les organisateurs sont conscients qu'ils annoncent la tenue d'un nouveau festival à une semaine d'avis. La confirmation du financement s'est fait attendre.

Ils espèrent se prendre d'avance dans deux ans, lorsque le festival sera présenté à nouveau. Pour l'heure, les organisateurs veulent faire leurs preuves auprès des bailleurs de fonds que ce festival  avant-garde  a une raison d'être à Ottawa.

Le vieux cliché que la région d'Ottawa-Gatineau est une région conservatrice, une ville-dortoir, et bien, on va effacer ce mythe à jamais.

Une citation de : Pierre Antoine Lafon Simard, directeur artistique du Théâtre du Trillium

POUR Y ALLER
Festival actoral Ottawa
Du 8 au 10 novembre
La Nouvelle Scène

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !