•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Centre de traitement pour empoisonnement au mercure : Grassy Narrows souhaite un début de la construction au printemps 2019

Un panneau qui avise les résidents que la rivière Wabigoon est contaminée au mercure.

Un panneau qui avise les résidents que la rivière Wabigoon est contaminée au mercure.

Photo : Radio-Canada / Jody Porter CBC

Radio-Canada

Les leaders de la Première Nation de Grassy Narrows, dans le nord-ouest de l'Ontario, espèrent que les travaux de construction du centre de traitement pour les personnes malades en raison de l'empoisonnement au mercure pourront commencer au printemps 2019.

L’établissement avait été promis par le gouvernement fédéral en novembre 2017.

Il est censé permettre aux malades de recevoir des soins sans devoir quitter leur communauté. En ce moment, ils doivent se déplacer notamment vers Kenora, Thunder Bay ou Winnipeg.

Dans les années 1960, la papetière Dryden Chemical a déversé neuf tonnes de mercure dans la rivière English-Wabigoon, causant ainsi la contamination du poisson que pêchaient les résidents de Grassy Narrows. Plusieurs d'entre eux souffrent ainsi des conséquences de l’empoisonnement au mercure.

Le chef de la communauté autochtone, Rudy Turtle, indique que l'élaboration des croquis conceptuels de l’édifice est terminée et qu’ils seront bientôt envoyés aux hauts responsables du gouvernement fédéral.

Les plans concernent l’édifice lui-même, les chambres où logeront les patients. Ils auront accès à des soins médicaux quand ils en auront besoin, et des professionnels de la santé seront à leur service. Il y aura, par exemple, des préposés aux soins qui aideront les malades à prendre leurs médicaments.

Judy Turtle, chef de la Première Nation de Grassy Narrows

Le chef Turtle espère que la première pelletée de terre aura lieu au printemps 2019.

C’est un centre dont nous avons vraiment besoin. Nous faisons des progrès et espérons que le gouvernement fédéral tiendra ses promesses et que tout se mettra en marche dès l’automne prochain, affirme-t-il.

Avec les informations de Jody Porter et Chris Rands de CBC News

Nord de l'Ontario

Pollution