•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le siège social de CNN à Atlanta ciblé par un nouveau colis suspect

Le siège social de CNN à Atlanta.
Le siège social de CNN à Atlanta. Photo: Radio-Canada / Google maps
Radio-Canada

Après la découverte d'un colis suspect dans les locaux de CNN à New York la semaine dernière, un autre colis suspect destiné cette fois au siège social de la chaîne a été intercepté lundi matin à Atlanta.

Dans une déclaration publiée sur Twitter, le président de CNN, Jeff Zucker, explique que le paquet a été découvert lundi matin dans un bureau de poste d’Atlanta.

Le président de CNN ajoute qu’aucun danger n’a été décelé au CNN Center, qui abrite le siège social de la chaîne d’information.

Tout le courrier destiné à la chaîne d’information est minutieusement filtré depuis l’envoi, la semaine dernière, d’une douzaine de dispositifs potentiellement explosifs à une série de politiciens et personnalités démocrates ainsi qu’à la chaîne d’information CNN à New York.

Des agents de l'ATF derrière un camion.Des enquêteurs du Bureau du tabac, de l'alcool et des armes à feu déployés au bureau de poste d'Atlanta où le colis suspect a été découvert. Photo : The Associated Press / Jeff Martin

Selon la police d'Atlanta, qui confirme avoir répondu à un appel pour un colis suspect dans un bureau de poste vers 9 h 30, lundi matin, le colis repéré par les employés de la poste serait similaire à ceux qui ont été envoyés la semaine dernière.

Selon CNN, le paquet intercepté lundi n'était adressé à personne en particulier. Seule la mention « To : CNN » figurait sur l'enveloppe matelassée jaune ornée de timbres à l'effigie du drapeau américain.

CNN visée trois fois

Des policiers de New York et des véhicules spécialisés.Des membres du service de police de New York interviennent pour neutraliser le 12e colis suspect intercepté aux États-Unis. Ce dernier était destiné à James Clapper. Photo : Getty Images / Drew Angerer

Il s'agit du troisième colis suspect à viser la chaîne ou un de ses employés depuis le début de la vague de colis piégés de la semaine dernière.

Le premier colis suspect, adressé à John Brennan, un ancien directeur de la CIA travaillant actuellement à NBC, avait été découvert au Time Warner Center de New York, qui abrite les bureaux de CNN. La découverte du colis avait engendré l'évacuation de l'immeuble.

Deux jours plus tard, vendredi, un autre colis suspect adressé cette fois au collaborateur de CNN James Clapper, ancien directeur du renseignement, a été découvert dans un bureau de poste de New York situé tout près du Time Warner Center.

Le même jour, Cesar Sayoc, un homme 56 ans, a été arrêté en Floride et accusé d'être à l'origine de cette vague de colis piégés qui contenaient tous des bombes artisanales potentiellement fonctionnelles, selon le FBI.

Cesar Sayoc passible de 48 ans de prison

Cesar SayocCesar Sayoc est le suspect arrêté par le FBI relativement à la vague de colis suspects envoyés à des personnalités démocrates et des critiques de l'administration Trump. Photo : La Presse canadienne

Parmi les destinataires visés par Sayoc figuraient, entre autres, l'ex-président Barack Obama, son vice-président Joe Biden, l'ex-secrétaire d'État Hillary Clinton et l'acteur Robert De Niro.

Selon le patron de la police fédérale, Christopher Wray, les enquêteurs ont réussi à remonter jusqu'à Cesar Sayoc grâce à une empreinte digitale découverte sur un colis envoyé à la représentante démocrate Maxine Waters. Un échantillon d'ADN prélevé sur un colis a aussi pu être comparé, positivement, avec un autre échantillon de l'accusé, qui avait déjà été prélevé en Floride.

L'homme qui a été arrêté à Plantation, en Floride, est passible d'une peine de 48 ans de prison. D'autres chefs d'accusation pourraient encore être déposés contre lui, ont fait savoir les autorités judiciaires américaines.

International