•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Collège Boréal dévoile son emplacement permanent à Toronto

Des hommes et des femmes
Le Collège Boréal confirme publiquement son installation dans le quartier de la Distillerie. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le Collège Boréal confirme publiquement son installation dans le quartier de la Distillerie. Selon des informations obtenues par Radio-Canada, le gouvernement provincial et le Collège Boréal investiront près de 21 millions de dollars dans les nouveaux locaux.

Un texte de Jean-François Morissette

En choisissant le quartier de la Distillerie, le Collège Boréal doublera sa superficie, qui passera à près de 100 000 pieds carrés répartis sur quatre étages. Les nouveaux locaux se trouveront dans un bâtiment linéaire nommé Ribbon Building, dont l'aménagement doit être terminé d’ici 2020.

Le gouvernement de l’Ontario investit 15 millions de dollars dans les futurs locaux, tandis que le Collège Boréal y contribue à hauteur de 6,7 millions de dollars.

Le président du Collège Boréal, Daniel Giroux, croit que le choix du quartier de la Distillerie donnera un avantage significatif à son établissement dans l'avenir, et il espère pouvoir doubler son nombre d’étudiants d’ici les prochaines années. Actuellement, le campus de Toronto compte 1400 étudiants.

C’est un endroit qui est plus proche de ce que l’on veut comme campus plutôt que d’être dans une tour de plusieurs étages. Il y a de petits restaurants et des magasins. On sera définitivement plus près des gens, explique-t-il.

M. Giroux note également qu’en pouvant afficher son logo sur le bâtiment, le Collège Boréal sera en mesure de gagner en notoriété.

C’était vraiment important pour nous de pouvoir s’afficher comme les autres collèges. Le collège George Brown ou le Centennial College sont très visibles à Toronto, et avec notre nouvel emplacement, le Collège Boréal aura cette même visibilité.

Daniel Giroux, président du Collège Boréal

Avec son bail de 20 ans, le Collège Boréal veut faire du quartier de la Distillerie son nouveau centre « névralgique » dans le centre sud-ouest. Daniel Giroux confirme également que ce nouvel emplacement sera « permanent », alors que son établissement a déjà déménagé six fois en l’espace de 18 ans à Toronto.

Un homme.Le président du Collège Boréal, Daniel Giroux Photo : Radio-Canada

Le Collège Boréal tend la main à l’Université de l’Ontario français

L’un des volets de l’Université de l’Ontario français est la création du carrefour francophone. Dans le projet initial, il était suggéré de réunir sous un même toit plusieurs organismes francophones, comme le Collège Boréal, afin de créer un carrefour francophone du savoir et de l’innovation.

En entrevue à Radio-Canada, Daniel Giroux dit souhaiter que le carrefour francophone naisse au sein du quartier de la Distillerie à Toronto.

Il y a énormément de potentiel dans le quartier de la Distillerie et dépendamment du positionnement de l’Université [de l'Ontario français], on espère qu’un jour ce secteur devienne le carrefour francophone pour Toronto, affirme-t-il.

Je ne peux pas parler pour l’Université, mais nous, en tant que collège, avons déjà 1400 étudiants et clients francophones. On veut continuer de croître à cet endroit. Ça serait naturel que le Collège Boréal puisse devenir un partenaire stratégique pour la création de ce carrefour francophone.

Daniel Giroux, président du Collège Boréal

Quant à savoir si l’Université de l’Ontario français pourrait occuper des locaux temporaires au sein du nouveau campus du Collège Boréal, Daniel Giroux ne ferme pas la porte à l’idée. Il note toutefois qu'il occupera les quatre étages loués dans le Ribbon Building.

Dans les plans, on veut occuper les quatre étages, mais en tant que partenaire, le Collège Boréal est prêt à tout faire pour appuyer cette nouvelle université, explique-t-il.

Le hall d'entrée du Collège Boréal à TorontoLe Collège Boréal déménagera en 2020 dans le quartier de la Distillerie à Toronto. Photo : Radio-Canada

Plus de superficie pour plus de programmes

Selon des informations obtenues par Radio-Canada, l’offre de cours sera centrée autour de quatre thèmes : la santé, les services communautaires, les affaires et l’informatique. Les nouveaux locaux compteront également des laboratoires pour appuyer l'offre de cours dans ces domaines.

Un incubateur d’entreprises sera également créé afin de promouvoir la culture de l’entrepreneuriat en permettant aux étudiants de créer des liens avec des entreprises du secteur privé.

M. Giroux soutient que l’espace limité des anciens locaux limitait la croissance du Collège Boréal. En passant à près de 100 000 pieds carrés, le président de l’établissement confirme que ce dernier pourra offrir plus de cours.

On était déjà capacité maximale, ce qui limitait la croissance de nos programmes [...] Nous voulons offrir plus de programmes qui sont directement liés à l’emploi et pour continuer de croître, c’était important d’avoir plus de pieds carrés que ce que l'on avait avant.

Daniel Giroux, président du Collège Boréal

L'ouverture officielle des nouveaux locaux est prévue pour la fin 2020 ou le début de 2021.

Toronto

Éducation