•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hubert Lenoir, grand gagnant du 40e Gala de l'ADISQ

Hubert Lenoir.

Hubert Lenoir.

Photo : Radio-Canada / Amélie Grenier

Radio-Canada

Chanson de l'année, révélation de l'année et album pop de l'année : Hubert Lenoir, vainqueur de trois Félix, a vécu un Gala de l'ADISQ presque parfait dimanche. Philippe Brach et Loud se sont aussi distingués.

Quelques mois après avoir sorti son premier album solo, Darlène, Hubert Lenoir continue sa rapide avancée dans la musique québécoise. Après avoir remporté le Félix de l’album de l’année – choix de la critique au Premier Gala de l’ADISQ, mercredi, l’artiste de 24 ans en ajouté trois à sa collection.

« C'est une victoire pour la musique, pas seulement pour nous. C'est une victoire pour l'art. » Hubert Lenoir ne cachait pas sa fierté au moment de célébrer sa victoire dans la catégorie de l'album pop de l'année. Entouré de son équipe, l'artiste a rappelé que Darlène avait été fait en six jours à Québec.

Un peu plus tôt, et sans réelle surprise, Hubert Lenoir avait été sacré révélation de l'année, prenant le dessus sur Roxane Bruneau, Lydia Képinski, Ludovick Bourgeois et Loud. Son titre phare, Fille de personne II, a pour sa part été désigné chanson de l'année.

Alors qu'il était nommé quatre fois dimanche soir, seule la catégorie de l’interprète masculin de l’année lui a échappé. Comme l’an passé, Patrice Michaud est sorti vainqueur.

Klô Pelgag, seule femme gagnante

Du côté des chanteuses, Klô Pelgag a décroché le trophée d'interprète féminine de l'année. C’est la seule artiste féminine à avoir gagné un prix dimanche soir.

Klô Pelgag tient son Félix dans une main et, de l'autre, fait un signe de victoire avec ses doigts.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Klô Pelgag

Photo : Radio-Canada / Amélie Grenier

Cité parmi les favoris du gala, Philippe Brach a su tirer son épingle du jeu en remportant deux Félix, dont celui de l'auteur et compositeur de l'année. En ajoutant les trois prix décrochés mercredi, il a donc obtenu cinq trophées, faisant mieux que n’importe quel autre artiste. Hubert Lenoir et Pierre Lapointe en comptabilisent quatre.

Ce dernier a remporté le premier prix remis dimanche. Son opus La science du cœur a été sacré album de l'année – adulte contemporain. Loud s'est lui distingué en allant chercher le Félix de l'album hip-hop de l'année pour Une année record.

La soirée avait commencé avec quelques images d’archives, suivies d'un pot-pourri des 39 titres québécois sacrés chansons de l’année depuis la création du gala. Maxime Landry, Mario Pelchat, Martine St-Clair et Guylaine Tanguay étaient chargés de cet hommage.

Louis-José Houde en grande forme

Pour la treizième année consécutive, Louis-José Houde a animé la cérémonie. « Je suis très très nerveux… C’est une joke, je viens de fumer un bat avec 2Frères », a plaisanté l’humoriste lors de son discours d'ouverture.

Quarante ans d’absence d'une Céline Dion pourtant annoncée; 40 ans d’artistes qui ne savent pas comment quitter la scène; 40 ans de bisous donnés par les vainqueurs à un trophée qui a été touché par des dizaines de techniciens auparavant… C'est un Louis-José Houde en pleine forme qui a su célébrer à sa manière les 40 ans du gala.

Au cours de la soirée, l'animateur a été rejoint par deux autres présentateurs « historiques » du Gala de l'ADISQ, Guy A. Lepage et Yvon Deschamps. L'arrivée de l'artiste de 83 ans a suscité une ovation du public.

Magnifique hommage à Harmonium

L'un des moments les plus émouvants a sans aucun doute été l’hommage rendu à Harmonium. Michel Rivard, Paul Piché et Richard Séguin avaient enregistré des messages pour évoquer tout le bien qu'ils pensent du groupe québécois. Catherine Major, Ariane Moffatt, Philippe Brach ou encore Patrice Michaud étaient eux sur scène pour interpréter quelques célèbres titres de la formation folk rock (Le corridor, Comme un sage), aux côtés de l'Orchestre symphonique de Montréal.

La séquence musicale s’est terminée par Un musicien parmi tant d’autres repris en chœur par toute la salle. Entouré des membres du groupe, Serge Fiori, très ému, a ensuite pris la parole. « C’est une tonne d’amour, c’est trop émouvant. Cette gang-là s’est donnée corps et âme pour faire vivre une musique, pour vous autres, pour vous prendre dans les bras, pour de l’espoir. On a travaillé comme des malades jour et nuit et ça a donné ça. »

On voulait vous envelopper dans nos bras et ce qui est arrivé, c’est que c’est vous autres qui l’avez fait depuis 40 ans.

Serge Fiori aux fans d'Harmonium

Les vainqueurs du 40e Gala de l’ADISQ

Chanson de l’année
Fille de personne II (Hubert Lenoir)

Interprète féminine de l’année
Klô Pelgag

Interprète masculin de l’année
Patrice Michaud

Auteur ou compositeur de l’année
Philippe Brach

Album de l’année – adulte contemporain
La science du cœur (Pierre Lapointe)

Révélation de l’année
Hubert Lenoir

Album de l’année – Pop
Darlène (Hubert Lenoir)

Album de l’année – Hip-hop
Une année record (Loud)

Groupe ou duo de l’année
2Frères

Spectacle de l’année – Interprète
Demain matin, Montréal m’attend (Artistes variés)

Spectacle de l’année – Auteur-compositeur-interprète
Le silence des troupeaux (Philippe Brach)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Musique

Arts