•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouveaux formulaires de vote par procuration erronés à Essex

Un formulaire.

La signature de Carl Wilson Jr. n'apparaît pas sur le formulaire.

Photo : Radio-Canada / Meg Roberts/CBC

Radio-Canada

De nouvelles préoccupations sont soulevées après la découverte de formulaires de vote par procuration incomplets et erronés, utilisés pour voter lors des élections municipales à Essex.

Carl Wilson Jr. ne s’est pas déplacé pour aller voter le 22 octobre dernier. Pourtant, les registres de la Ville indiquent le contraire.

Un formulaire de vote par procuration au nom de Carl Wilson Jr. existe bel et bien, mais sa signature, qui est requise, ne se trouve pas sur le document juridique.

Mon père ne vote pas normalement, affirme sa fille, Justine Wilson, résidente de la ville d’Essex, lorsqu’elle a consulté le formulaire de vote procuration au nom de son père.

S’il a signé un vote par procuration, pourquoi ne me demanderait-il pas de voter pour lui? J’ai voté lundi, demande-t-elle.

Le père de Justine Wilson, Carl Wilson Jr., est l’un des 94 mandataires inscrits sur la liste de vote par procuration de la ville d’Essex.

Lorsque j’ai demandé à mon père s’il était allé voter, au lendemain des élections, il m’a dit qu’il irait peut-être lundi prochain. Je lui ai rappelé que la date des élections était déjà passée, précise sa fille, qui explique que son père se déplace rarement lors des élections.

Justine Wilson dit que son père lui a assuré qu’il n’a jamais signé de procuration et pense qu'il a été pris pour cible parce qu’il ne se présente généralement pas aux urnes.

Peut-être que des gens savaient que mon père n’allait pas voter et qu’ils se disaient : "Il ne vote pas régulièrement... alors on peut utiliser son vote et il ne le saura jamais".

Justine Wilson, résidente d’Essex

Formulaires incomplets

Deux noms et signatures sont censés figurer sur un formulaire de vote par procuration : l’électeur qui désigne une personne pour voter en son nom (le mandant) et la personne désignée (le mandataire).

La signature de Carl Wilson ne se trouve nulle part sur le formulaire. Là où elle devait apparaître, c'est la signature d'un autre homme que l’on retrouve.

Le statut de la relation entre le mandant et le mandataire n’est pas spécifié, alors que cette section est obligatoire.

Mon père n’en revient pas... il est très contrarié, dit Justine Wilson.

Sur les 94 formulaires de vote par procuration pour la région d’Essex obtenus par Radio-Canada et CBC, 31 des formulaires présentent des problèmes évidents.

Ces problèmes vont de noms manquants à l’absence de la signature du mandant.

Des formulaires utilisés de manière abusive

Selon le cofondateur de Democracy Watch et professeur auxiliaire de droit et de politique à l’Université d’Ottawa, Duff Conacher, le système des formulaires de vote par procuration peut facilement être utilisé de manière abusive.

Pour un candidat ou un directeur de campagne connaissant bien la communauté, c’est assez facile d’obtenir des listes d’électeurs et des informations leur permettant de cibler des personnes qui ne voteraient normalement pas… et de voter en leur nom.

Duff Conacher, professeur à l’Université d’Ottawa et cofondateur de Democracy Watch

Il soutient qu’il est difficile de réprimander une personne qui utiliserait ainsi des formulaires de vote par procuration illégalement : Le juge est dans une position impossible. Allez-vous annuler la décision de milliers de personnes?

Un problème récurrent

Lori Atanasio, résidente de Windsor qui vivait auparavant à Harrow, soutient que lors de l’élection de 2003, une candidate de la ville d’Essex s’est présentée à sa porte et lui a demandé de signer un document lui permettant de devenir sa mandataire.

Atanasio avait alors trouvé cette requête étrange et avait prié la candidate de partir.

Si une personne ne peut pas voter, elle peut désigner quelqu’un pour voter pour elle par procuration. Comment se fait-il qu’ils puissent se présenter à la porte des gens et l’exiger?

Lori Atanasio, ancienne résidente de Harrow

Alexandre Denonville, porte-parole de la Ville d’Essex, a déclaré que la Ville était prête à faire le nécessaire pour avoir la confiance des électeurs. La Ville a transmis les plaintes reçues à la Police provinciale de l’Ontario qui a ouvert une enquête.

Windsor

Société