•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

900 voix chantent Fred Pellerin à Troyes

Fred Pellerin au milieu des choristes.

Fred Pellerin était l'animateur du spectacle Le Grand Choral, présenté par le festival Nuits de Champagne vendredi et samedi, à Troyes.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada
Mis à jour le 

« Une chorale à 900, c'est énorme! Au début, tu penses qu'ils font une faute de frappe et que c'est 90. Et finalement, tu te rends compte que ce n'est pas parce qu'ils pognent le shake sur le 0, c'est parce que c'est vraiment 900 personnes. »

Un texte de Marilyn Marceau

Fred Pellerin, à Troyes, a vécu une expérience unique : entendre les chansons qu’il interprète habituellement seul sur scène, chantées par une chorale de 900 personnes.

Même s’il était au courant qu’il allait chanter avec un chœur, il a eu un petit choc lors de la première répétition.

Il y a un pognage de quoi quand tu arrives ici, parce que ce n’est plus une théorie ou un 900 sur un clavier d’ordinateur ou dans un courriel, c’est 900 personnes qui se sont déplacées.

Parfois avec lui, d’autres fois sans, les 900 choristes ont chanté Plus tard qu’on pense, Retenir le printemps (de David Portelance) et Amène-toi chez nous (de Jacques Michel).

Gens qui chantent avec Fred Pellerin au centre et une cheffe de choeurAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les choristes venaient surtout de la France et d'autres pays d'Europe. Une vingtaine de Québécois y étaient : des gens de Saint-Élie-de-Caxton et de Longueuil.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Son moment préféré? L’interprétation de Amène-toi chez nous, qui monte en crescendo et en nombre de voix au cours de la pièce.

Je fais le premier couplet tout seul […] et quand on arrive à 100, il y a quelque chose qui arrive, on chante en chœur, avec les mots prononcés quasiment mille ensemble, ça, ça arrache toute.

900 voix chantent Fred Pellerin en France

C'est la 26e année que Le Grand Choral réunit entre 700 et 1000 choristes de la France et d’autres pays de la Francophonie pour présenter un spectacle lors du festival Nuits des Champagne. Cette année, ils ont interprété les chansons de Fred Pellerin, de Francis Cabrel et de Bob Dylan.

Fred Pellerin était l’animateur de la soirée, responsable d’introduire Francis Cabrel, avec qui il a aussi interprété une chanson. Il a aussi guidé les spectateurs à travers les chansons avec ses histoires et sa poésie.

Les Français rencontrés après le spectacle ont dit être tombés sous le charme des talents de conteur.

La clause Caxton

Moi, j’ai l’habitude de faire mettre dans mes contrats une clause Caxton, raconte Fred Pellerin.

Son agente demande aux organisateurs et promoteurs de garantir la présence de Caxtoniens dans plusieurs des projets auquel Fred Pellerin participe.

C’est d’ailleurs ainsi que 75 résidents du village de la Mauricie s’étaient retrouvés à l’écran dans le film Babine.

Cette fois, Fred Pellerin a réussi à négocier la présence de quatre personnes de Saint-Élie-de-Caxton dans la chorale, dont l’accès est contingenté.

Je trouve que ça ajoute du torrieux dans l’aventure, dit-il.

Deux choristes en pleine action de chantAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les choristes de Saint-Élie-de-Caxton Julie Hamelin (à droite) et Rosie Lafrance-Marcotte (à gauche)

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Mais par-dessus tout, Fred Pellerin s’est négocié la possibilité d’avoir des gens avec qui pouvoir partager les souvenirs indescriptibles vécus à Troyes, une fois de retour au village.

La vie m’amène dans des détours assez étranges, intenses et chargés et on dirait que si on est quelques-uns à prendre la bouchée, après on peut en reparler et décanter cela et s’en rappeler.

Deux choristes qui sourient à Troyes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les choristes de Saint-Élie-de-Caxton Annick Bernatchez et Alain Lafrance.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Arts