•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tim Houston élu chef du Parti progressiste-conservateur de la Nouvelle-Écosse

Tim Houston entouré de militants.
Tim Houston lors de son élection comme chef du Parti progressiste-conservateur. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Tim Houston est le prochain chef du Parti progressiste-conservateur de la Nouvelle-Écosse. Il a pratiquement remporté la majorité au premier tour de vote, faisant sorte que tous ses adversaires lui ont cédé la victoire.

Tim Houston a obtenu 2496 points au premier tour de vote. Il était à 55 points de la majorité nécessaire pour l'emporter.

Je n'arrêterai pas avant que la Nouvelle-Écosse devienne la meilleure province en Atlantique et même au-delà, a indiqué le vainqueur de la soirée.

Un changement s'en vient.

Tim Houston, chef du Parti progressiste-conservateur de la Nouvelle-Écosse

Cecil Clarke est arrivée en 2e position avec 1385 points. Suivent John Lohr avec 692 points, Elizabeth Smith-McCrossin avec 384 et Julie Chaisson, en 5e position avec 140 points.

Ils ont tous cédé la victoire à Tim Houston, évitant ainsi la tenue d'un deuxième tour de scrutin.

Tim Houston en train de discuter avec un militant. Tim Houston, peu avant le vote, serrait toujours quelques mains afin de convaincre les indécis. Photo : Michael Gorman/CBC

Député de Pictou Est depuis 2013 et critique de l’opposition en matière de finances, Tim Houston a été en novembre 2017 le premier à se lancer dans la course, quelques semaines après le déclenchement de celle-ci par l’ancien chef du Parti progressiste-conservateur, Jamie Baillie.

Un montage avec la photo des cinq candidats. John Lohr, Tim Houston, Julie Chaisson, Elizabeth Smith-McCrossin et Cecil Clarke étaient de la course. Photo : CBC

Le vote suit un système de points, chacune des 51 circonscriptions valant 100 points. Le candidat reçoit pour chaque circonscription un nombre de points équivalant au pourcentage du vote reçu.

Pour gagner, un candidat doit obtenir la majorité des points, soit 2551 points.

Des membres font la file pour voter.Des membres font la file pour voter pour leur nouveau chef à Halifax. Photo : Michael Gorman/CBC

Environ 300 personnes ont voté sur place à Halifax au centre des congrès, alors que 8868 bulletins de vote classés ont été envoyés par la poste à l'avance. Ces bulletins de vote seront également dépouillés samedi.

Devant les militants, la cheffe par intérim, Karla MacFarlane, a indiqué que le choix d'aujourd'hui ne détermine pas seulement le prochain chef du parti, mais bien « le prochain premier ministre » de la province.

Le chef des conservateurs, Andrew Scheer, à la Chambre des communes le 19 septembre 2018.Le chef des conservateurs, Andrew Scheer, à la Chambre des communes le 19 septembre 2018 Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Allocution d'Andrew Scheer

Andrew Scheer, le chef du Parti conservateur du Canada, a tenu une allocution peu avant l'annonce des premiers résultats. Il a rappelé aux militants que son parti souhaite faire des gains en Atlantique lors des élections fédérales l'an prochain.

Je vous demande votre aide pour faire tourner au bleu le Canada atlantique.

Andrew Scheer, chef du Parti conservateur du Canada

Lors de son discours, il a souligné qu'il travaillera de concert avec le prochain chef néo-écossais. Il a critiqué au passage le gouvernement libéral de Justin Trudeau sur des questions éthiques et a défendu l'industrie de l'énergie au Canada.

Les deux candidats discutent avec des militants.Les candidates Cecil Clarke et Elizabeth Smith-McCrossin partagent quelques mots avant le premier tour de scrutin. Photo : Michael Gorman/CBC

Chaque candidat a eu l'occasion de faire un discours devant la foule vendredi soir.

Avec les informations de CBC

Nouvelle-Écosse

Politique provinciale