•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Divers concepts pour un musée régional à Gatineau

Des gens dans une salle écoutent le conférencier.

La journée de concertation a rassemblé différents acteurs passionnés de la région, pour tenter de trouver le meilleur projet qui permettrait de mettre sur pied un musée régional.

Photo : Radio-Canada / Josée Guérin

Radio-Canada

Des représentants du milieu du patrimoine et de l'histoire de l'Outaouais se sont rencontrés vendredi à la Ferme Moore de Gatineau pour discuter de la création d'un musée régional.

L'idée d’un musée régional circule depuis plusieurs années, mais ne s'est jamais matérialisée. Cette fois-ci, les intervenants du milieu disent qu'il y a une réelle volonté politique de réaliser un tel projet, car la Ville de Gatineau était représentée à cette journée de concertation.

Une soixantaine de personnes ont partagé leurs idées sur ce que pourrait être le futur établissement.

Le directeur général du Réseau du patrimoine de Gatineau et de l’Outaouais (RPGO), qui regroupe des organismes et des individus qui ont à cœur la promotion, la préservation et la protection du patrimoine, a proposé trois visions pour le futur musée.

La première est basée sur l’exemple du musée du Monastère des Augustines de Québec, où il y a un hôtel, un restaurant et un musée. Ça ressemble plus à un complexe muséal qu’à un musée conventionnel, a précisé Louis-Antoine Blanchette.

Il y a aussi le modèle des bibliothèques tel que nous les développons aujourd’hui, qui ne sont pas axées que sur les livres, mais plus sur une salle multifonctionnelle qui pourrait se transformer, par exemple, en salle de spectacle. Un lieu de rencontre et de diffusion, a expliqué le directeur général du RPGO.

Le troisième modèle est basé sur un noyau central qui aurait des ramifications partout en Outaouais, ce qui permettrait entre autres aux musées déjà existants de se joindre à un réseau muséal, a-t-il ajouté.

Un projet collectif et rassembleur

Michel Prévost, président de la Société d'histoire de l'Outaouais, croit que l’implantation d’un musée est primordiale dans la région.

À Gatineau en particulier, mais aussi en Outaouais, nous avons énormément de gens qui viennent de l'extérieur et nous disons constamment que c’est important de développer un sentiment de fierté et d’appartenance. Un musée régional pourrait très bien remplir ce rôle, a-t-il dit.

Il y a plusieurs thèmes d’intérêt qui pourraient figurer dans un musée régional, selon Louis-Antoine Blanchette.

La situation particulière de l’Outaouais et le contact entre les différentes traditions anglophones, francophones, autochtones et germanophones dans certains coins du Pontiac, c’est un métissage assez unique au Québec qui pourrait être utilisé, a soutenu M. Blanchette.

M. Blanchette a fait valoir que plusieurs familles détiennent des collections privées exceptionnelles qui méritent d’être conservées et partagées avec le public.

Un musée des incendies?

Un ancien directeur du service des incendies de Hull, Roland Michaud, est l'un de ceux qui possèdent une telle collection.

M. Michaud connaît l'histoire des grands feux de l'ancienne ville de Hull sur le bout des doigts. Il connaît particulièrement l'histoire des brigades qui ont combattu ces incendies et tous les autres feux importants du siècle dernier.

Roland Michaud qui tient la Une de La Presse qui évoque « un océan de flammes ».

Roland Michaud possède un bon nombre d’artefacts reliés aux incendies qui ont frappé la région au cours de son histoire.

Photo : Radio-Canada

Il y a eu trois incendies très majeurs à Hull avant celui de 1900. Le feu de Sabourin, les quartiers trois et quatre ont brûlé complètement, 110 maisons, a-t-il dit.

Depuis sa première journée de travail comme pompier en 1958, M. Michaud recueille des coupures de journaux, des photos et des pièces d'équipement.

Roland Michaud a été à l'origine des expositions permanentes installées dans des casernes de la ville, mais son rêve est de permettre au public de connaître l'histoire qui le passionne.

La Ville de Gatineau détient d’ailleurs elle-même des milliers d'artefacts dans ses collections. Notre rêve, c’était de sortir un gros musée qui racontait l’histoire, le patrimoine hullois, a-t-il conclu.

Ottawa-Gatineau

Histoire