•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chantier Turcot : 97 % de la vieille structure aura disparu cet été

Un tronçon de route partiellement démoli

D'ici juin 97% des structures de l'ancien échangeur Turcot auront été démolies.

Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Cloutier

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Du vendredi 9 au mardi 13 novembre aura lieu la plus vaste opération de démantèlement des structures de l'échangeur Turcot depuis le début des travaux, ce qui entraînera d'importantes fermetures de routes.

Le tronçon de l’autoroute 15 qui doit être démoli mesure 25 mètres de haut et 100 mètres de long. Il passe au-dessus de l'autoroute 20, qui sera donc fermée en direction ouest du jeudi soir au mardi matin, et en direction est du vendredi soir au mardi matin. L’autoroute 15, quant à elle, sera fermée en direction nord du vendredi soir au lundi matin.

« On peut s'attendre à des risques de congestion qui vont aller au-delà de l'autoroute 13, qui pourraient également impacter l'autoroute métropolitaine et aller même jusque dans le secteur Jacques-Cartier. Donc, c'est vraiment important que les usagers de la route repensent leurs déplacements ces journées-là », souligne Sylvie Gervais, directrice du maintien de la mobilité chez KPH Turcot, le consortium responsable du chantier.

D'ici au printemps, les travaux se concentreront surtout sur le démantèlement de l'échangeur actuel. En fait 50 % de la structure sera démolie d’ici à l’été. En ajoutant ce qui a été détruit au cours des dernières années, 97 % des vieilles structures devraient avoir disparu en juin. Il faut donc s’attendre à d'autres entraves routières au cours des prochains mois.

Pour le moment, l’échéancier du projet est respecté. Les travaux devraient se terminer à l'automne 2020.

D’après un reportage de Jean-Sébastien Cloutier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !