•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guy Laliberté : la vie après le Cirque du Soleil

L’après-cirque de Guy Laliberté
Radio-Canada

Depuis la vente du Cirque du Soleil, en 2015, son fondateur Guy Laliberté n'a pas chômé et a élaboré Lune Rouge, un laboratoire créatif et entrepreneurial qu'il a présenté aux médias jeudi.

L’homme d’affaires et bâtisseur culturel affirme vouloir « offrir des outils à de jeunes entrepreneurs et à de jeunes créateurs, dans un nouvel environnement créatif ».

Dans ses nouveaux locaux au centre-ville de Montréal, Lune Rouge va aménager des laboratoires de création, de réalité virtuelle, d’intelligence artificielle, de jeux vidéo et de cinéma. Deux premiers projets seront annoncés bientôt, a-t-il promis aux journalistes venus visiter les lieux.

Le Cirque du Soleil fait encore partie de sa vie

« Je possède encore 10 % du Cirque du Soleil, précise-t-il, et je constate que sa croissance est constante. » Le fondateur s’inquiète néanmoins des projets du Cirque en Arabie saoudite, en cette période trouble au royaume du prince héritier Mohammed ben Salman.

« Ça me fait quelque chose de voir le Cirque évoluer dans ce contexte, dit-il, mais je ne suis pas en posture pour critiquer ou influencer les décisions. Quand je dirigeais l’entreprise, on avait aussi été approchés par l’Arabie saoudite et on avait refusé d’y présenter des spectacles. Ce n’était pas le genre d’environnement et de contexte dans lequel on voulait évoluer. »

Cinéma

Arts