•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nâ, de Guyaume Boulianne

Portrait du musicien et poète Guyaume Boulianne, sur scène, avec une chemise à carreaux vichy bleu et blanche, cheveux longs et barbe, sur fond noir.
Le musicien et poète Guyaume Boulianne Photo: Max-Antoine Guérin
Radio-Canada

Guyaume Boulianne est né à Saint-Boniface, au Manitoba, a grandi à Meteghan-Centre, en Nouvelle-Écosse, et vit à Moncton, au Nouveau-Brunswick. Il fait partie des 22 auteurs en lice pour le Prix de poésie Radio-Canada 2018.

Né d’une mère acadienne néo-écossaise et d’un père franco-manitobain, Guyaume Boulianne construit ses premiers souvenirs au Petit-Ruisseau. Il « garroche ses mains dans le bleu du ciel et huche "C’est l’été!" Apparemment, c’était rinque le printemps. » Musicien de formation, il aime écrire.

Les premières lignes de

"là; c’est cela; c’est tout fini; c’est entendu."

Descriptif de la baie Sainte-Marie, Acadie.

Enjoy la ride. 


Rivière aux Saumons

Vous êtes bienvenus en Clare
À la saumune
Aux grous pieds d’la saumune
Tcheindre toute c’t’eau là
Sur son échine

Le premier village
Du littoral
Littéral
Littéraire

Ce qu’en pensent nos lectrices et lecteurs

« Une sorte d’épopée historique maquillée en roadtrip. On embarque dans ce voyage d’humour et de sarcasme. Ici, on parle d’acadjonne, dialecte de l’Acadie de la Nouvelle-Écosse (à ne pas confondre avec le chiac). Une voix qui surprend par l’efficacité de son enracinement dans une ruralité assumée. "Que la mer ira/ aimer la dune/ deux fois par jour" : simple, mais beau. »
Sébastien Bérubé, membre du comité de sélection 2018

« À première vue composée en français de la baie Sainte-Marie, fait de savoureux régionalismes et d’idiomes gouailleurs, cette suite de poèmes est la plus singulière qu’il m’ait été donné à lire parmi les propositions soumises. La suite est constituée comme un chapelet de prières géopoétiques apprises par cœur; sorte de "carte de Tendre" acadienne. Quelques mots suffisent pour esquisser un portrait intimiste de chaque bourgade. Ainsi parfois le vers s’éclipse-t-il au profit d’un style télégraphique qui fait l’inventaire, par exemple, des commerces du coin, dans une écriture décomplexée. Ce sont des poèmes d’une simplicité désarmante, à entendre comme une race vocale irréductible. Dates, légendes, citations, descriptifs, blagues, dialectes; tout ce qui fait et défait, dit et dédit un poème se voit ici rehaussé de pointes d’humour qui méritent toute l’attention du jury. »
Annie Lafleur, membre du comité de sélection 2018

Véritable tremplin pour les écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada sont ouverts à tous, amateurs ou professionnels. Ils récompensent chaque année les meilleurs poèmes, nouvelles et récits inédits soumis au concours.

La gagnante ou le gagnant remportera :

  • la publication de son texte sur Radio-Canada.ca;
  • une résidence d'écriture au Banff Centre des arts et de la créativité en Alberta; 
  • une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada.

Livres

Arts