•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Saint-Bock intente une poursuite pour pouvoir vendre sa bière à saveur de cannabis

Des feuilles de cannabis sur fond noir.
La loi québécoise sur le cannabis interdit l'affichage de la feuille de chanvre à des fins promotionnelles. Photo: iStock

La brasserie artisanale Le Saint-Bock s'adresse aux tribunaux pour pouvoir distribuer sa bière à saveur de cannabis sans psychotrope, mais qui se heurte à la loi sur l'affichage, qui interdit l'utilisation de la feuille de chanvre à des fins promotionnelles.

La brasserie y voit une « atteinte à la liberté d’expression de tous les commerçants du Québec qui vendent, donnent ou échangent des objets qui ne sont pas du cannabis ».

Les propriétaires de la microbrasserie de la rue Saint-Denis, à Montréal, veulent écouler près de 40 000 bouteilles de cette bière, sur lesquelles sont accolées des étiquettes qui montrent une feuille de cannabis stylisée et la mention « bière au cannabis sans cannabis ». Cette bière ne contient aucun THC ni cannabidiol (CBD).

La loi provinciale sur le cannabis, en vigueur depuis le 17 octobre, interdit l'affichage de la feuille de chanvre à des fins promotionnelles. Les contrevenants s'exposent à une amende qui peut varier de 2500 $ à 62 500 $.

En mai dernier, Le Saint-Bock lançait six bières à la pleine saveur du cannabis. La brasserie expliquait alors que cette gamme de produits était le fruit d'une collaboration avec l'entreprise canadienne de cannabis Consult&Grow.

Dans son communiqué, la brasserie soutenait que l'entreprise Consult&Grow « a permis au Saint-Bock de se procurer du cannabis sans cannabinoïdes et dont la fabrication est faite à partir d'une technique secrète de séparation des substances psychotropes et d'extraction des saveurs ».

Économie

Justice et faits divers