•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sortir les nouvelles mamans de l’isolement avec des événements rassembleurs

Radio-Canada

Briser l'isolement des nouvelles mamans tout en faisant briller des microentreprises de l'Outaouais, c'est le défi que relèvent Julie Caron et Marie-Ève Chouinard plusieurs fois par année en organisant des événements connus sous le nom des Mamatinées.

Un texte de Karine Lacoste

Imaginé par Julie Caron alors que ses enfants étaient plus jeunes, le concept des Mamatinées connaît un succès grandissant. Les nouvelles mamans s’y retrouvent pour partager une collation et échanger entre elles, le temps d’un biberon ou d’un allaitement.

« C'est un mélange de salon de maternité, déjeuner de mamans, mini séances photo, un endroit pour sortir de la maison en fait », explique la fondatrice du projet.

Les séances photo semblent d’ailleurs très appréciées des participantes qui profitent de l’occasion pour obtenir une nouvelle photo professionnelle de leur enfant pour moins de dix dollars.

Une photographe installe un petit bébé pour une séance photo.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plusieurs photographes offrent des séances de photo abordables lors de l'événement.

Photo : Radio-Canada

Les Mamatinées sont aussi une belle vitrine pour de petites entreprises de la région qui offrent des produits ou services pour bébé ou pour nouvelle maman.

« Une Mamatinée, c’est l’équivalent de deux semaines de ventes », souligne Sasha Gaudreault de l’entreprise de créations aromatiques ThéraSens. « C’est une belle occasion pour nous de venir se faire connaître », ajoute l’entrepreneure.

Un kiosque de vêtements pour enfant. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le kiosque de la boutique de vêtements pour bébé Konfo & Tralala à la Mamatinée du mois d'octobre.

Photo : Radio-Canada

En plus d’inciter les mamans à sortir de chez elles, ces événements sont aussi des occasions de développer un réseau de soutien pour les femmes qui arrivent de l’extérieur de la région pour un nouvel emploi ou parce qu’elles ont suivi leur conjoint.

Marie-Ève Chouinard a découvert les Mamatinées lorsqu’elle est arrivée en Outaouais, enceinte, il y a cinq ans. Elle y a ensuite fait du bénévolat, avant de proposer plus sérieusement son aide à Julie Caron, à qui elle s’est associée alors que l’entreprise prenait de l’expansion.

C’est presque tout ce qui a créé mon réseau d’amies en Outaouais depuis que je suis ici.

Marie-Ève Chouinard, associée dans les Mamatinées

« Quand on se retrouve en retrait préventif à la maison, puis après cela en congé de maternité, c’est sûr que c’est un beau moment avec notre enfant, mais un moment donné ça peut aussi devenir ennuyeux », constate Marie-Ève Chouinard.

Une femme ajuste la pantoufle d'un jeune bébé. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La fondatrice de l'événement, Julie Caron (à droite) aide une cliente à son kiosque de la boutique Coeur de maman.

Photo : Radio-Canada

Le nombre de participants a plus que triplé depuis le premier rassemblement de mamans organisé en février 2013. Les organisatrices souhaitent maintenant faire profiter de leur expertise à d'autres régions.

Le 9 novembre elles testeront le marché de la Rive-Nord de Montréal lors d’un premier événement organisé à Mirabel.

La prochaine Mamatinée en Outaouais, quant à elle, est prévue le 30 novembre, au centre communautaire Père Arthur Guertin. Quatre autres événements à Gatineau sont au calendrier d’ici l’été prochain. Le coût d’entrée pour les participants est de huit dollars.

Bien que ces événements soient d’abord pensés pour plaire aux mamans, les papas sont également les bienvenus.

Ottawa-Gatineau

Entrepreneuriat