•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marianne Dubuc remporte le Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal

Montage d'un portrait de l'auteure et illustratrice Marianne Dubuc et de la couverture de son album « Sur le chemin de la montagne », sur laquelle sont dessinés un blaireau et un chat assis côte à côte.

Avec Le chemin de la montagne, Marianne Dubuc signe une histoire sur l’entraide, la résilience, l’importance de prendre son temps et sur la transmission du savoir et des connaissances.

Photo : Comme des géants

La Presse canadienne

L'auteure et illustratrice Marianne Dubuc est la gagnante du Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal 2018 pour son ouvrage Le chemin de la montagne.

Elle a reçu le prix, accompagné d'une bourse de 5000 $, jeudi matin.

Le jury, composé de cinq bibliothécaires qui travaillent au sein du réseau des Bibliothèques de Montréal, a sélectionné le livre de Marianne Dubuc parmi cinq finalistes.

Les autres œuvres en lice étaient L'abri, de Céline Claire, Pourquoi les filles ont mal au ventre?, de Lucile Peslouan, Une histoire de cancer qui finit bien, d'India Desjardins, et Gilles, de Mathieu Lavoie. Chacun de ces finalistes a obtenu une bourse de 500 $.

Le chemin de la montagne raconte l'histoire de madame Blaireau, qui habite au pied d'une montagne et qui, tous les dimanches, emprunte le sentier qui la mène au sommet. Un matin, elle rencontre Lulu qui, curieux d'admirer le sommet du monde, décide de faire un bout de chemin avec elle.

Le Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal a été créé en 2005 afin de sensibiliser la population à la littérature jeunesse québécoise, en mettant en valeur une œuvre nouvellement parue d'un auteur montréalais ou d'un éditeur domicilié sur le territoire de la Ville de Montréal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Livres

Arts