•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des laboratoires flambants neufs à l'Université Laval

Un étudiant en chimie de l'Université Laval effectue des travaux dans un laboratoire

L'Université Laval a inauguré jeudi ses nouveaux laboratoires de sciences et génie.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Lavoie

Radio-Canada

L'Université Laval a inauguré jeudi ses nouveaux laboratoires de sciences et génie, un projet de 35 millions de dollars qui va permettre aux étudiants de premier cycle d'évoluer dans un milieu à la fine pointe de la technologie.

Une aile complète du pavillon Vachon a été rénovée pour offrir 12 laboratoires neuf aux étudiants de premier cycle.

« Ça va leur permettre d'aller même plus loin, explique André Zaccarin, doyen de la Faculté des sciences et de génie.

« Quand on a des équipements neufs et modernes, parfois on peut aller un peu plus loin et amener l'innovation à un employeur une fois sur le marché du travail. »

Les étudiants en biochimie pourront manipuler des pathogènes dangereux, grâce à un espace de confinement. Auparavant, ils devaient se contenter de la théorie. Le jour et la nuit avec les anciens laboratoires qui avaient une cinquantaine d'années.

Des étudiants de l'Université Laval qui effectue des recherches dans un laboratoire

L'Université Laval a inauguré jeudi ses nouveaux laboratoires de sciences et génie, un projet de 35 millions de dollars qui va permettre aux étudiants de premier cycle d'évoluer dans un milieu à la fine pointe de la technologie.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Lavoie

« Les anciens laboratoires étaient quand même fonctionnels, mais là, on roule vraiment en Ferrari. Plusieurs appareils sont neufs », indique Alexandre Borgia, étudiant de 3e année au baccalauréat en chimie.

« C'est super enrichissant avec les appareils, on est assez chanceux d'avoir des labos rénovés et de finir notre BAC dans des labos comme ça », ajoute Samuel Caron, lui étudiant de 2e année en chimie.

Environ 800 étudiants par année seront formés dans les nouveaux laboratoires.

Avec les informations de Jonathan Lavoie

Québec

Sciences pures et appliquées