•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le dézonage des terres des Sœurs de la Charité se bute à un obstacle

Une moissonneuse dans un champs avec en arrière plan la ville de Québec.
Les anciennes terres des soeurs de la Charité représentent 200 hectares, en plein coeur de la ville de Québec. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La Ville de Québec devra revoir son plan de dézonage des terres agricoles des Sœurs de la Charité pour y permettre le développement immobilier.

Un texte de Louis Gagné

Le Schéma d’aménagement et de développement proposé par l’agglomération de Québec a été refusé par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

Le 19 octobre 2018, un avis de non-conformité aux orientations gouvernementales en matière d’aménagement du territoire a été notifié au maire de Québec, Régis Labeaume.

« Le contenu du schéma devra être revu en ce qui concerne certains éléments relatifs à la protection du territoire et des activités agricoles, à la conservation, la protection et la mise en valeur des territoires d'intérêt, à la contribution à la santé, à la sécurité et au bien-être publics ainsi qu'à la gestion intégrée des ressources », écrit le sous-ministre Marc Croteau dans une lettre adressée au maire.

L’agglomération de Québec devra soumettre une version révisée de son schéma dans les 120 jours.

Manque de temps

Le rejet du plan s'expliquerait également par l'élection d'un nouveau gouvernement. La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a été assermentée le 18 octobre.

Or, le gouvernement avait jusqu'au lendemain, le 19, pour approuver ou rejeter le schéma. Selon ce qu’a appris Radio-Canada, le sous-ministre Croteau aurait jugé que Mme Laforest avait besoin de plus qu’une journée pour bien mesurer les enjeux soulevés par le schéma déposé par l’agglomération de Québec.

Ne rien faire aurait équivalu à autoriser le plan.

Andrée Laforest lors de son assermentation au Salon rouge de l'Assemblée nationale. Elle porte une robe noire et se tient derrière un lutrin placé entre un drapeau du Québec et un drapeau du Canada. La ministre affiche un large sourire.Andrée Laforest est la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation. Photo : Radio-Canada

Développement résidentiel

Le schéma vise notamment à agrandir le périmètre urbain de la Ville de Québec en dézonant 600 hectares de terres agricoles.

Le maire Régis Labeaume veut modifier l’usage de ces terres afin d’y accueillir les ménages qui s’établiront dans la capitale au cours des 20 prochaines années.

À elles seules, les terres des Sœurs de la Charité, située dans l'arrondissement de Beauport, représentent une superficie de 200 hectares. Le Groupe Dallaire souhaite y développer 6500 unités résidentielles.

Le projet ne pourra aller de l’avant tant et aussi longtemps que la vocation des terres n’aura pas été modifiée.

En plus de l’autorisation du gouvernement du Québec, le changement de zonage devra obtenir le feu vert de la Commission de protection du territoire agricole.

La congrégation des Sœurs de la Charité de Québec a cédé ses terres à la Fondation Jules Dallaire en 2014.

Avec les informations de Nicolas Vigneault

Québec

Urbanisme