•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des résidents du chemin Saint-Antoine s'inquiètent pour leur sécurité à Val-des-Monts

Un chemin de terre avec des panneaux de signalisation.

Le chemin Saint-Antoine, à Val-des-Monts, traverse une carrière.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des résidents de Val-des-Monts sont exaspérés d'avoir à côtoyer des camions lourds. Le chemin Saint-Antoine, où ils résident, traverse une carrière. La Municipalité promet depuis longtemps la construction d'une voie pour la contourner, mais celle-ci n'arrive pas.

Des citoyens qui habitent sur ce chemin disent qu'ils attendent cette voie de contournement depuis dix ans.

L'un d'eux, Émilie Rowe, a affirmé que des affaissements sont survenus en raison du trafic lourd. Depuis le plus récent affaissement, une voie sur deux est ouverte pour traverser la carrière, forçant les résidents à côtoyer de très près les camions, rendant le chemin dangereux pour les automobilistes.

D'après Mme Rowe, des travaux avaient été lancés l’an dernier, mais que ceux-ci ont cessé abruptement à la suite d'une grève en juin 2017. Les travaux n'ont jamais repris depuis, a-t-elle mentionné.

Le projet n’avance pas. On est très loin d’avoir notre voie de contournement, a-t-elle déploré. Le maire et les conseillers municipaux ont laissé sous-entendre que la solution envisagée serait de fermer complètement le chemin Saint-Antoine et ne pas continuer les travaux, parce que ça coûterait trop cher.

Emilie Rowe répond aux questions d'un journaliste devant un chemin. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Emilie Rowe s'inquiète pour la sécurité des résidents qui doivent emprunter un tronçon du chemin Saint-Antoine à Val-des-Monts.

Photo : Radio-Canada

Mme Rowe a souligné qu'un groupe de citoyens allait dénoncer la mauvaise gestion du dossier lors d'une séance de consultation, jeudi. Le groupe entend confronter le maire.

On veut que le maire et les conseillers nous disent que le projet de la construction de la voie de contournement est une priorité, que les travaux vont reprendre et qu’ils seront complétés dans un avenir très proche.

Émilie Rowe, résidente du chemin Saint-Antoine

Des coûts importants

C'est 97 propriétés qui se trouvent sur le chemin Saint-Antoine, souligne pour sa part le maire Jacques Laurin. Ce dernier confirme qu'un chemin de contournement doit être construit sur 1,4 km pour assurer la sécurité de ces résidents.

Toutefois, la réalisation des travaux est lente puisque plusieurs enjeux sont à prendre en compte, dont des considérations financières et des évaluations d'impacts environnementaux.

Jacques Laurin répond aux questions d'un journaliste. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jacques Laurin, maire de la Municipalité de Val-des-Monts.

Photo : Radio-Canada

Ce qui a retardé [le projet], c’est qu’avant de pouvoir entreprendre les travaux, il fallait consulter le ministère de l’Environnement. Avant d’avoir le certificat d’autorisation, ça a pris quatre ans. Pendant cette période-là, les prix ont augmenté et c’est ce qu’on veut partager avec les citoyens, a fait valoir le premier magistrat.

Il a indiqué que ce sont les questions environnementales en particulier qui mettent un frein au projet. Là où le chemin de contournement est prévu, il y a un ravin très important qui va ajouter beaucoup de coûts au travail, a-t-il dit.

Le maire Laurin a évalué les coûts des travaux de la voie de contournement de 3 à 4 millions­ de dollars. Il a soutenu au passage que la Municipalité devra acquérir des terrains pour compléter la voie, ce qui rend le dossier plus complexe et plus onéreux.

Il a affirmé que la fermeture complète et permanente du chemin Saint-Antoine à la hauteur de la carrière est inévitable, à plus ou moins brève échéance.

Avec les informations de Dominique Degré

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Affaires municipales