•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Importants travaux sur le chemin de fer gaspésien

Radio-Canada

Une entreprise montréalaise a obtenu un contrat de deux millions de dollars pour remplacer les traverses de bois qui soutiennent les rails du chemin de fer gaspésien. Les travaux s'inscrivent dans la volonté de l'ex-gouvernement libéral de ramener le train jusqu'à Port-Daniel et Gaspé.

Une équipe est au travail depuis déjà plusieurs jours pour remplacer les dormants de chemin de fer, ces poutres de bois traité à la créosote qui soutiennent le rail.

Les travailleurs remplacent dans un premier temps les dormants du rail entre New Carlisle et Caplan. La section qui se rend jusqu'à Port-Daniel sera réparée l'an prochain.

Le président de la Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG), Éric Dubé, voit dans ces travaux un signe prometteur pour le retour du train en Gaspésie.

C'est très encourageant parce qu'on a commencé à faire des travaux sur un tronçon où on ne roule pas, alors ça démontre vraiment la volonté d'arriver à terme avec ce projet.

Éric Dubé, président de la Société du chemin de fer de la Gaspésie

Au total, le contrat de deux millions de dollars prévoit l'installation de 20 000 nouveaux dormants.

L'entreprise responsable des travaux ne pourra toutefois pas les compléter cette année puisque son fournisseur de dormants de chemin de fer est présentement en rupture de stock. Sur les 20 000 dormants devant être installés, il en manque encore la moitié.

Ces travaux s'inscrivent dans le plan de réhabilitation du chemin de fer de la Gaspésie annoncé en mai 2017 par le gouvernement de Philippe Couillard qui s'était engagé à assurer la réfection du rail en trois étapes : d’abord entre Matapédia et Caplan (126 km), ensuite entre Caplan et Port-Daniel–Gascons (72 km), puis entre Port-Daniel–Gascons et Gaspé (127 km).

Or, beaucoup de travail et d'investissements seront encore nécessaires avant qu'un train ne puisse se rendre à Port-Daniel.

Changer tous les dormants de chemin de fer jusqu'à Port-Daniel ne va pas faire en sorte que le train pourra s'y rendre pour autant. Il faudra remplacer les deux ponts ferroviaires à Cascapédia-Saint-Jules, souligne M. Dubé.

Il ajoute que le dossier est actuellement entre les mains du ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, qui doit déterminer si les travaux de réfection des ponts sont conformes aux normes environnementales.

La SCFG presse le ministère de l'Environnement de lui accorder les permis nécessaires le plus rapidement possible, assure M. Dubé.

La réfection des deux ponts pourrait coûter entre 20 et 30 millions de dollars, selon la SCFG. Québec, qui est propriétaire du tronçon Matapédia-Gaspé, a déjà investi 15 millions sur l'engagement de 100 millions de dollars pris en 2017.

D'après les informations de Pierre Cotton

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Transports