•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour ou contre des magasins de cannabis à Ottawa? La Ville veut votre opinion

Photo d'un bocal contenant du cannabis.
En Ontario, aucune boutique pouvant vendre légalement du cannabis n'ouvrira ses portes avant avril 2019. Photo: CBC

La Ville d'Ottawa a lancé jeudi un sondage pour obtenir le point de vue des résidents concernant la possible ouverture d'établissements de vente au détail de cannabis dans la capitale nationale.

Les municipalités ontariennes ont jusqu’au 22 janvier 2019 pour indiquer au gouvernement provincial si elles veulent ou non autoriser l’exploitation d’établissements de vente au détail sur leur territoire.

Pour prendre sa décision, le conseil municipal d'Ottawa a demandé à ses fonctionnaires de préparer un rapport pour le mois de décembre. L'opinion du public sera prise en compte, en plus de l'aspect économique, l'aspect criminalité et l'aspect santé publique, selon Anthony Di Monte, directeur général des services d'urgence et de protection à la Ville d'Ottawa.

Pour toute décision de politique publique, c'est normal qu'on consulte la population.

Anthony Di Monte, directeur général des services d'urgence et de protection à la Ville d'Ottawa

Voici quelques-unes des 18 questions posées aux Ottaviens : à quel point appuyez-vous la vente de cannabis à usage récréatif dans des magasins de détail à Ottawa ou vous y opposez-vous? Quelle est la principale raison pour laquelle vous êtes d'accord pour que des magasins de détail vendent du cannabis à usage récréatif à Ottawa? Selon vous, quelles heures sont appropriées pour la vente de cannabis en magasin?

D'autres sujets sont aussi abordés, toujours en lien avec la possible ouverture d'établissements de vente au détail : la sécurité aux abords des magasins de détail, l'odeur du cannabis, la protection de la vie privée, l'impact sur l'économie et la création d'emplois.

Les résidents ont jusqu'au 7 novembre pour remplir le sondage en ligne (Nouvelle fenêtre). Une firme a aussi été embauchée pour faire des appels téléphoniques à ce sujet.

La proximité avec Gatineau pèsera également dans la balance, selon M. Di Monte.

Normalement, les jeunes de 18 ans vont à Gatineau pour boire. Est-ce que maintenant, si vous changez votre loi et que c'est 21 ans au Québec [pour acheter du cannabis] on va avoir le problème inverse?, a-t-il questionné.

Encore quelques magasins illégaux à Ottawa

D’ici à ce que des magasins de vente légale de cannabis ouvrent potentiellement dans la capitale, les consommateurs doivent faire leurs achats sur le site web de la Société ontarienne du cannabis (OCS).

Il reste toutefois encore quelques boutiques illégales qui ont pignon sur rue. Selon le Service de police d'Ottawa (SPO), une vingtaine des 28 comptoirs illégaux de vente de cannabis qu'ils dénombraient avant le 17 octobre ont fermé volontairement. Pour les autres, le SPO indique qu'ils ont clarifié auprès du gouvernement provincial le rôle qu'ils devront jouer.

Agente Amy Gagnon, porte-parole du Service de police d'OttawaAgente Amy Gagnon, porte-parole du Service de police d'Ottawa Photo : Radio-Canada

Je peux confirmer que notre unité de drogues a le dossier en main et qu’il y aura des visites. On ne peut pas dire quand, mais je peux confirmer qu’il y en aura, a dit l'agente Amy Gagnon, porte-parole pour le SPO.

Avec les informations de Gilles Taillon

Ottawa-Gatineau

Santé publique