•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le baccalauréat international maintenu dans les écoles du CSF

Des élèves se promènent dans les couloirs de l'école secondaire Dennis Franklin Cromarty, située à Thunder Bay.

Des élèves se promènent dans les couloirs d'une école

Photo : Radio-Canada / Stéphany Laperrière

Radio-Canada

Lors de sa dernière rencontre avant l'entrée en poste des nouveaux administrateurs, le conseil d'administration du Conseil scolaire francophone (CSF) a approuvé mercredi la reconduction du financement pour les cinq prochaines années du programme de baccalauréat international (BI).

Nous avons reçu pas loin de 100 courriels de parents qui souhaitaient conserver le baccalauréat international.

Marie-France Lapierre, présidente du conseil d’administration du CSF

Le projet-pilote de maternelle 4 ans sera aussi reconduit. Il n’y aura toutefois pas de nouvelles classes qui s’ajouteront aux quatre déjà existantes, mais Marie-France Lapierre affirme qu’il est possible que le programme soit étendu si le gouvernement fédéral augmente son financement.

Le conseil d’administration a ainsi donné son aval au plan, proposé par le directeur général du CSF Bertrand Dupain, qui déterminera où ira l’argent provenant du Programme des langues officielles en enseignement (PLOE), un programme du gouvernement fédéral qui finance des projets spéciaux en éducation.

4,4 millions de dollars attendus

Le montant que le CSF compte recevoir annuellement par l’intermédiaire de ce programme pour les cinq prochaines années est sensiblement le même qu’il reçoit depuis 2014 : 4,4 millions de dollars par an.

Il était de 4,3 millions de dollars auparavant.

Une quarantaine de projets d'un montant total de 9 millions de dollars avaient été soumis au CSF, qui a consulté les partenaires suivants pour élaborer sa proposition au conseil d’administration : la Fédération des parents de la Colombie-Britannique , les deux syndicats d'employés et un regroupement de directeurs d'écoles.

La fin de la Grande Traversée confirmée

Le conseil d’administration a par ailleurs entériné la décision de la direction générale du CSF de mettre fin au financement, par l’intermédiaire du PLOE, de la Grande Traversée et de deux programmes organisés par le Conseil jeunesse francophone de la Colombie-Britannique (CJF) : la ligue d’improvisation et le concours d’arts de la scène Crescendo.

Le CJF continuera toutefois à recevoir de l’argent pour d’autres programmes comme Réseau jeunesse et Tremplin.

Plus d'un million de dollars seront investis pour des programmes de francisation et 200 000 $ pour recruter de nouveaux enseignants.

Répartition des montants principaux :

Francisation et littératie : 1 120 000 $

Baccalauréat international : 940 000 $

Maternelle 4 ans : 600 000 $

Vie étudiante : 555 000 $

Technologie : 316 000 $

Recrutement des éducateurs : 200 000 $

Le plan d’action entériné mercredi par le conseil d’administration dépend encore de l’entente provinciale-fédérale sur le financement en éducation, qui pourrait être conclue au courant de l’année prochaine et qui confirmera l’octroi de l’argent du PLOE.

Colombie-Britannique et Yukon

Éducation