•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Peu de diversité aux conseils municipaux du Grand Toronto

Le maire de Toronto, John Tory, le soir de sa victoire.

John Tory a obtenu un deuxième mandat comme maire de Toronto.

Photo : CBC

Radio-Canada

Dans les principales villes de la région de Toronto, tous les maires et mairesses élus cette semaine sont blancs. La composition des conseils municipaux n'est pas représentative de la diversité de la région où 51 % de la population est issue d'une minorité visible. Ce pourcentage surpasse même les 70 % dans des villes comme Brampton et Markham.

Un texte de Marie-Hélène Ratel

Des membres de différentes communautés culturelles critiquent le manque de représentation aux conseils municipaux à la suite des élections, mais soulignent aussi certains gains importants.

Photo des 12 maires dans une mosaïqueAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

De haut en bas et de gauche à droite : Bonnie Crombie, mairesse de Mississauga, Dave Barrow maire de Richmond Hill, John Tory, maire de Toronto, Patrick Brown, maire de Brampton, Frank Scarpitti, maire de Markham, Maurizio Bevilacqua, maire de Vaughan, John Taylor, maire de Newmarket, Shaun Collier, maire d'Ajax, Dan Carter, maire d'Oshawa, Fred Eisenberger, maire de Hamilton, Rob Burton, maire d'Oakville et Dave Ryan, maire de Pickering

Photo : Sources diverses

Moins de conseillers à Toronto

De nombreux candidats issus de minorités visibles se sont présentés à Toronto, mais seulement quatre ont été élus conseillers municipaux.

La candidate défaite à la mairie de Toronto, Saron Gebresellassi, a grandement fait campagne sur les enjeux d’inclusion. Selon elle, les résultats sont une conséquence immédiate de la Loi qui réduit la taille du conseil municipal de près de moitié.

Saron Gebresellassi a été défaite à la course à la mairie par John Tory

Saron Gebresellassi a été défaite à la course à la mairie par John Tory

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Nous n’avons pas la représentation. Ça n’existe pas au conseil municipal [...] ça donne l’impression qu’il y a deux mondes à Toronto.

Saron Gebresellassi, candidate défaite à la mairie

La candidate au doctorat à l’Université Royal Roads Ruby Latif croit aussi que la décision du gouvernement Ford a eu certaines conséquences. Elle concentre ses recherches sur les enjeux d’inclusion et a collaboré à la campagne du maire Tory.

Les expériences vécues par une personne racialisée sont très différentes. Certains ont été élevés dans la pauvreté. Ce sont des expériences de vie qui peuvent être amenées au conseil municipal.

Ruby Latif, candidate au doctorat, Université Royal Roads
Ruby Latif assise dans un bureau

Ruby Latif a contribué à la campagne du maire John Tory

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Elle est d’avis qu’une meilleure représentation devrait être atteinte afin qu’un plus large éventail de préoccupations soient entendues.

Toutefois, elle souligne que la participation des citoyens est tout aussi importante. Elle explique que les comités, par exemple, devraient aussi être représentatifs de la population et inclure des gens de différentes cultures.

Plus de candidats noirs

Dans la grande région de Toronto, le nombre de candidats noirs aux élections municipales cette année était le plus élevé jamais enregistré par l’organisme Operation Black Vote Canada.

Une douzaine de ces candidats, sur les 70 qui se présentaient, ont été élus. Un nombre qui encourage la présidente de l’organisme, Velma Morgan. C’est un petit nombre, mais nous espérons qu’il continuera d’augmenter!

Elle souligne qu’il est essentiel de continuer à appuyer tous les candidats qui désirent se lancer en politique, afin de leur donner autant de visibilité que possible. Selon elle, il faut de la persévérance afin d’être élu éventuellement.

À Cornwall, une première mairesse noire fait son entrée.

Bernadette Clement n’a pas fait campagne sur la couleur de sa peau, mais elle espère désormais inspirer les jeunes à se lancer en politique à leur tour.

Si ça peut envoyer un message aux jeunes femmes de différentes communautés, qu’on peut se lancer en politique [...] je suis très fière de pouvoir jouer ce rôle-là.

Bernadette Clement, mairesse élue de Cornwall

Toronto

Politique municipale