•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Internet pourrait être 100 fois plus rapide grâce à une percée en fibre optique

Un câble de connexion Internet

L'invention des chercheurs australiens permettrait d'envoyer plus de signaux à la fois dans les câbles de fibre optique.

Photo : iStock

Radio-Canada

Des chercheurs australiens ont découvert une façon de multiplier la vitesse d'Internet par un facteur de 100, grâce à une invention qui pourrait révolutionner les réseaux de fibre optique.

Les scientifiques du Royal Melbourne Institute of Technology (RMIT) ont créé une puce informatique capable de mesurer la vitesse de rotation d’un rayon de lumière transmis par une fibre optique. Les résultats de leurs recherches sont publiés dans le journal scientifique Nature Communications (Nouvelle fenêtre) et ont été vérifiés par des pairs.

Actuellement, il existe deux façons de transmettre de l’information par la fibre optique. La première consiste à envoyer des rayons laser de différentes couleurs dans les câbles. Comme chaque couleur a une longueur d’onde qui lui est propre, il est possible de décoder plusieurs flux d’informations à la fois en analysant individuellement ces longueurs d’onde.

La deuxième méthode consiste à envoyer de la lumière à différents angles dans le câble. En d’autres mots, si vous imaginez que la fibre optique est un long tube, cette méthode consiste à envoyer les vagues de lumière (les longueurs d’onde) soit de haut en bas, soit de gauche à droite, soit en angle. Tous ces rayons peuvent ensuite être recueillis individuellement selon leur angle à la sortie du câble.

Ces deux méthodes peuvent être utilisées en même temps dans un même câble, ce qui multiplie la quantité d’information qui peut être transportée par la fibre optique.

100 fois plus de signaux

Or, la rotation des rayons de lumière pourrait ouvrir la porte à l’envoi d’encore davantage de données. Au lieu d’envoyer des rayons de couleur ou des rayons à des angles, cette technologie utilise des lentilles spéciales pour appliquer une rotation à la lumière.

Actuellement, il est possible d’obtenir 100 vitesses de rotation différentes dans une fibre optique, d’où l’idée selon laquelle Internet pourrait être 100 fois plus rapide grâce à cette technologie. Cette dernière était jusqu’ici très lourde à exploiter, puisqu’il fallait un appareil de la taille d’une table à manger pour la faire fonctionner.

Les scientifiques du RMIT ont cependant réussi à réduire la taille de cet appareil à celle d’une toute petite puce informatique. Ce dernier pourrait être commercialisé d’ici quelques années. Et ce n’est pas tout : cette méthode pourrait un jour permettre d’obtenir beaucoup plus que 100 vitesses de rotation de lumière différentes, ce qui ouvrirait la voie à des réseaux encore plus rapides.

Les câbles de fibre optique dont se servent les fournisseurs d’accès à Internet pourraient toutefois devoir être remplacés pour que cette technologie puisse se rendre jusqu’à nos foyers et à nos milieux de travail.

De plus, la rotation des rayons de lumière n’est pas encore adaptée à la transmission d’informations sur de longues distances, mais les recherches à ce sujet se poursuivent et sont prometteuses.

Avec les informations de The Guardian, et The Australian Financial Review

Internet

Techno