•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Jean-Pierre Girerd : un crayon au service d’une vision aiguisée de l’actualité

    Jean-Pierre Girerd, souriant.
    Le caricaturiste Jean-Pierre Girerd, en 1970 Photo: Radio-Canada

    Jean-Pierre Girerd, ancien caricaturiste au journal La Presse, a été emporté par un cancer la semaine dernière. Retrouvez dans nos archives l'homme aux opinions tranchées et au crayon acéré.

    Le dessinateur d'origine algérienne est embauché par le quotidien montréalais en 1968 dans un Québec en pleine ébullition. Il développe rapidement une signature, avec son style européen et son petit chien, personnage récurrent de ses caricatures.

    Jean-Pierre Girerd est l’invité de l’émission Format 30 du 28 décembre 1970. Caricaturiste à La Presse depuis seulement deux ans, il possède déjà une grande notoriété.

    L’animateur Wilfrid Lemoyne l'interroge sur son métier. « Il m'arrive bien des fois de patauger bien des heures avant de trouver un sujet de caricature », confie Jean-Pierre Girerd.

    Comme point de départ, j'ai un événement. À partir de là, je cherche, je tourne autour de cet événement afin de trouver le petit côté piquant, amusant, que je peux sortir.

    Le caricaturiste Jean-Pierre Girerd

    Déjà, le caricaturiste a un style bien établi. Il vient d’ailleurs de publier un recueil de ses caricatures intitulé Chien-show et les aut’dogues.

    Au cours de l’entrevue, il explique le rôle du personnage de chien dans ses caricatures. Il affirme aussi, sourire en coin, recevoir fréquemment des réactions d’hommes politiques.

    Au journal La Presse, il est entièrement libre dans le choix de ses sujets et exempt de la ligne éditoriale maison.

    S’il n’y a qu’une caricature à retenir de Jean-Pierre Girerd, c’est celle sur la famine en Éthiopie.

    Le bulletin de nouvelles Ce soir du 17 juillet 1985 revient sur cette caricature marquante.

    Le journaliste Yves Blouin s’entretient avec le caricaturiste de La Presse. Il vient de remporter le Grand Prix du Salon international de la caricature de Montréal. Il lui raconte l’histoire de cette caricature.

    L’année suivante, il sera nommé cartooniste de l’année. Au cours de la même période, Jean-Pierre Girerd reçoit aussi une autre importante distinction. Il est investi de l’Ordre du Canada.

    Jean-Pierre Girerd prend sa retraite de La Presse en 1996. C'est le caricaturiste Serge Chapleau qui lui succédera.

    Encore plus de nos archives







    Archives

    Arts