•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le patron d'Apple, favorable à une loi sur les données privées aux États-Unis

Tim Cook, PDG d'Apple, lève le doigt pendant qu'il parle.

Le PDG d'Apple, Tim Cook

Photo : Reuters / Thomas Peter

Agence France-Presse

Tim Cook, le patron d'Apple, a indiqué mercredi, au cours d'une conférence à Bruxelles, en Belgique, que le géant technologique américain soutenait l'idée d'une législation sur la protection des données privées aux États-Unis.

« Nous, au sein d'Apple, soutenons totalement l'adoption d'une loi fédérale complète sur la protection de la vie privée aux États-Unis », a déclaré Tim Cook, provoquant une salve d'applaudissements dans la salle.

Il a énuméré les quatre droits qu'une telle législation devrait protéger, en premier lieu le droit d'avoir un minimum de données collectées et celui de savoir quelles sont les données recueillies et à quelles fins.

« C'est la seule façon de donner aux utilisateurs le pouvoir de décider quelle collecte est légitime et laquelle ne l'est pas. Moins que ça, c'est une mascarade », a-t-il affirmé.

Il a également souligné que les compagnies concernées devaient « reconnaître que les données appartiennent aux utilisateurs » et que ceux-ci gardent donc le droit de les corriger ou de les supprimer. Enfin, « le droit à la sécurité » des données doit être également reconnu selon lui.

Déjà en Europe

Le PDG d'Apple, invité à la 40e Conférence internationale des commissaires à la protection des données et de la vie privée à Bruxelles, a salué le Règlement général sur la protection des données (RGPD) européen entré en vigueur le 25 mai.

À la différence de sociétés comme Facebook ou Google, le modèle économique d'Apple ne repose pas sur la collecte et l'exploitation commerciale des données personnelles de ses utilisateurs. Le groupe vend d'abord des appareils et, de plus en plus, des services (lecture de musique en continu, service de paiement, stockage en ligne...).

« À Apple, nous sommes optimistes quant au formidable potentiel bénéfique de la technologie, mais nous savons que ça n'arrivera pas tout seul », a mis en garde Tim Cook, qui se pose régulièrement en champion de la protection des données personnelles.

« Nos propres informations, de celles de tous les jours aux plus intimes, sont utilisées comme une arme contre nous avec une efficacité militaire », a-t-il dénoncé, déplorant la « surveillance » et des compagnies de collecte de données qui « s'enrichissent ».

Cybersécurité

Techno