•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meurtre des Sherman : 10 millions de dollars de récompense pour résoudre l'affaire

Barry et Honey Sherman

Photo : La Presse canadienne / United Jewish Appeal

Radio-Canada

L'avocat des proches du couple de milliardaires Barry et Honey Sherman, trouvés morts dans leur domicile à Toronto en décembre 2017, a annoncé vendredi que ses clients offrent une récompense de 10 millions de dollars pour toute information qui mènera à l'identification, la capture et la condamnation de la ou des personnes responsables.

Barry Sherman était le fondateur du géant pharmaceutique Apotex. Sa femme et lui étaient connus internationalement pour leur philanthropie.

La famille Sherman a toujours rejeté l'hypothèse d'un meurtre-suicide évoquée initialement par des sources policières. La police traite désormais leur mort comme un double homicide alors que, selon le coroner, les victimes ont été tuées par strangulation.

Les enfants Sherman ont embauché d'anciens détectives de la police pour mener leur propre enquête, parallèlement à celle de l'escouade des homicides du service policier de Toronto.

L'avocat de la famille, Brian Greenspan, a assuré lors d'une conférence de presse vendredi que la démarche de ses clients de faire appel à des enquêteurs privés n'avait pas pour objectif d'entraver l'enquête de la police, bien au contraire.

La famille a conscience de la pression et des responsabilités qui pèsent sur la police de Toronto, surtout cette année. [...] La famille Sherman comprend que l'escouade des homicides de la police de Toronto a été surchargée, a-t-il affirmé, faisant allusion à la hausse de la violence armée dans la Ville Reine et à l'enquête sur le tueur en série présumé Bruce McArthur, qui nécessite d'importantes ressources.

L'avocat n'a toutefois pas manqué de critiquer le travail de la police de Toronto, qui a omis de suivre les meilleures pratiques dans plusieurs aspects de l'enquête.

Brian Greenspan a mentionné que l'équipe d'enquêteurs privés avait trouvé dans la maison des empreintes digitales qui auraient échappé à la police de Toronto. Il reproche aussi aux policiers de ne pas avoir assez bien examiné les serrures ni compris immédiatement qu'il s'agissait d'un double meurtre, ce qui a compromis l'enquête.

Malheureusement, il est devenu clair que [...] les ressources de la police n'ont pas été gérées correctement ni utilisées efficacement.

Brian Greenspan, avocat de la famille Sherman

Les proches croient que le moment est venu pour une nouvelle initiative, a dit Brian Greenspan, ajoutant que l'enquête avait besoin d'être ravivée. La police n'a en effet arrêté aucun suspect pour l'instant.

En plus de la récompense de 10 millions de dollars pour toute information qui mènera à l'arrestation et la condamnation des personnes responsables du meurtre de Honey et Barry Sherman, la famille met en place, à ses frais, une ligne téléphonique gratuite afin de recueillir des indices et des informations qui seront ensuite analysées et vérifiées.

Brian Greenspan a assuré que toutes les informations pertinentes obtenues de cette façon seraient transmises à la police afin de faire avancer l'enquête.

La police de Toronto se défend

Le chef de la police de Toronto, Mark Saunders, a assuré, lors d'une conférence de presse tenue deux heures plus tard, que ses services ont enquêté de manière exemplaire.

L'enquête a été bien menée et est toujours bien menée.

Mark Saunders, chef de la police de Toronto

Il a affirmé que la police n'a jamais dit qu'elle qualifiait l'affaire de meurtre-suicide et a qu'elle n'a jamais tiré de conclusions hâtives.

Mark Saunders a indiqué que l'escouade des homicides avait été appelée sur place immédiatement après la découverte des corps ainsi que l'équipe médico-légale, et que la maison des Sherman avait été passée au peigne fin pendant six semaines.

Il y a eu beaucoup d'efforts de faits dès le début, a-t-il assuré ajoutant que Brian Greenspan ne dispose pas de tous les éléments de l'enquête et que les preuves nous mèneront là où elles doivent nous mener.

Mark Saunders a précisé qu'il appuie la décision de la famille d'offrir une récompense, même si, selon lui, ce genre de chose n'aide pas toujours à élucider des crimes.

Les dates clés de l'affaire

  • 15 décembre 2017 : Barry et Honey Sherman sont trouvés morts dans le sous-sol de leur résidence du nord de Toronto.
  • 17 décembre 2017 : Les autopsies pratiquées sur les corps indiquent que les Sherman sont morts par strangulation à l'aide d'une corde ou d'un fil.
  • 21 décembre 2017 : Des milliers de personnes, dont le premier ministre canadien Justin Trudeau, assistent aux funérailles du couple.
  • 28 décembre 2017 : Les enfants Sherman embauchent une équipe d'enquêteurs privés, menée par le policier à la retraite Tom Klatt, pour faire la lumière sur la mort de leurs parents.
  • 20 janvier 2018 : Une source proche de l'enquête menée par les détectives privés, parallèlement à celle de la police de Toronto, soutient que le couple aurait été tué par plusieurs assassins.
  • 26 janvier 2018 : La police de Toronto évoque la thèse du double meurtre, après avoir d'abord qualifié la mort du couple de milliardaires de « suspecte ».
  • 2 février 2018 : Kerry Winter affirme que son cousin, le milliardaire Barry Sherman, lui a demandé de tuer sa femme. Un test de polygraphe laisse cependant croire qu'il pourrait avoir menti.
Avec les informations de CBC News

Toronto

Homicide