•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de nouveau procès pour Bill Cosby

Le comédien Bill Cosby arrive au palais de justice du comté de Montgomery, à Norristown, en Pennsylvanie.
Un juge américain a statué mardi que le comédien Bill Cosby est un « prédateur sexuel violent ». Photo: Reuters / Brendan McDermid
Associated Press

Un juge américain a rejeté l'idée de tenir un nouveau procès ou une nouvelle audience sur la peine de l'humoriste Bill Cosby. La décision a été dénoncée par sa femme, Camille, qui a accusé le juge de partialité à l'égard de son mari.

La décision du juge, le même qui a présidé le procès de M. Cosby, a poussé les avocats du comédien à interjeter appel devant la Cour supérieure de l'État, pour tenter d'annuler sa condamnation pour agression sexuelle.

Bill Cosby purge actuellement une peine de trois à dix ans d'emprisonnement après avoir été déclaré coupable par un jury, plus tôt cette année, d'avoir drogué et agressé une femme en 2004. La défense réclame que l'acteur malvoyant, âgé de 81 ans, soit libéré sous caution en attendant son appel.

L'ancien comédien est détenu dans une cellule individuelle, près de l'infirmerie d'un pénitencier d'État, en banlieue de Philadelphie. Il a accès à une salle de séjour, où il peut regarder la télévision ou prendre ses repas, a déclaré une porte-parole des autorités carcérales.

Pour le moment, il est la seule personne à utiliser cette salle de séjour, a précisé la porte-parole Amy Worden. Plusieurs détenus sont responsables de l'aider dans le cadre de leur travail en prison, a-t-elle ajouté. Le célèbre détenu a également reçu plusieurs visiteurs.

Camille Cosby a continué de lancer des attaques virulentes contre le juge Steven O'Neill, du comté de Montgomery, comme elle le fait depuis la fin du premier procès, qui s'était terminé dans l'impasse en juin 2017. Dans sa dernière missive de mardi, elle a de nouveau affirmé que le juge aurait dû se retirer de l'affaire parce que sa femme avait défendu des victimes d'agression sexuelle.

Célébrités

Arts