•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À l'approche de l'ouragan Willa, des évacuations par milliers au Mexique

La ville touristique de Mazatlan, dans l'État de Sinaloa, se prépare à l'arrivée de l'ouragan Willa, prévue mardi.

Photo : Getty Images / Alfredo Estrella

Radio-Canada

Des milliers de personnes ont été évacuées, des bâtiments ont été barricadés et des classes ont été annulées sur la côte ouest du Mexique. L'ouragan Willa menace de s'abattre mardi sur des sites touristiques avec de forts vents et d'importantes précipitations.

Lundi soir, des résidents ont placardé fenêtres et portes des hôtels du centre-ville historique de Mazatlan, une ville côtière courue de l'État du Sinaloa, pendant que des touristes circulaient à proximité et que les feuilles des palmiers se balançaient doucement sous la brise.

Décrit comme étant l'un des plus puissants ouragans des dernières années à déferler sur le Mexique en provenance du Pacifique, Willa devrait toucher terre à quelques kilomètres au sud de Mazatlan, probablement dès mardi après-midi.

Déjà, des citoyens faisaient la file devant les stations-service de la région pour faire le plein, en plus de faire des provisions dans les commerces environnants.

« Les gens ont vraiment peur, affirme Zulema Pardo, employée d'une station-service. Les gens sont fous et énervés. »

Deux employés juchés sur un escabeau effectuent des travaux.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des employés travaillent à renforcer des panneaux de verre d'un hôtel sur la trajectoire de l'ouragan Willa, au Mexique.

Photo : Reuters / Henry Romero

En milieu de journée, mardi, l'ouragan se trouvait à 55 kilomètres au sud-ouest de Las Islas Marias, situées en face de Nayarit, l'État se trouvant au sud du Sinaloa, et à 205 kilomètres au sud-ouest de Mazatlan. Il glissait vers le nord à 7 km/h.

Plusieurs autres destinations touristiques de l'État du Nayarit, ainsi que le site côtier de Puerto Vallarta, dans l'État du Jalisco, se trouvent également sur la trajectoire de la tempête, qui devrait provoquer des marées, des vents et des pluies potentiellement mortels, a fait savoir le Centre national des ouragans (NHC).

Celui-ci a prévenu que jusqu'à 45 centimètres de pluie pourraient tomber sur l'ouest de l'État du Jalisco, sur l'ouest du Nayarit et sur le sud du Sinaloa. Des crues-éclair et des glissements de terrain sont possibles en zone montagneuse.

Un décret d'« urgence extraordinaire » a été lancé pour 19 municipalités des États du Nayarit et du Sinaloa, a annoncé le ministère fédéral de l'Intérieur.

Willa, un ouragan atteignant la catégorie 4 sur l'échelle de Saffir-Simpson, qui est numérotée de 1 à 5, entraînait lundi soir des rafales atteignant 225 km/h. La tempête, qui se déplace vers le nord, devrait perdre de sa puissance après avoir touché terre.

Le gouverneur de l'État du Nayarit, Antonio Echevarria, a annoncé que plus de 10 000 personnes étaient en cours d'évacuation, et que les écoles seraient fermées. Il a aussi demandé à la population de ne pas défier la tempête.

Dans l'État du Michoacan, toujours dans l'ouest du Mexique, les fortes pluies ont provoqué le déraillement d'un train de marchandises dans la ville de La Goleta et fait deux blessés, selon les autorités.

Ces dernières surveillaient également la progression de la tempête tropicale Vicente. Lundi, elle se trouvait à 280 kilomètres au sud d'Acapulco, dans l'État du Guerrero (sud), et devrait également toucher la côte mardi.

Avec les informations de Agence France-Presse, Reuters, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Incidents et catastrophes naturelles

International