•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouveau conseil municipal de Vancouver manque de diversité

Montage photo des visages des conseiller élus.

Conseillers municipaux élus à Vancouver : Adriane Carr (Parti vert), Pete Fry (Parti vert), Melissa De Genova (NPA), Jean Swanson (COPE), Michael Wiebe (Parti vert), Colleen Hardwick (NPA), Christine Boyle (OneCity), Lisa Dominato (NPA), Rebecca Bligh (NPA), Sarah Kirby-Yung (NPA).

Photo : Ville de Vancouver

Radio-Canada

Bien que le conseil municipal de Vancouver soit majoritairement composé de femmes, aucun membre ne représente les minorités visibles de la ville à l'exception de Pete Fry, dont la mère est originaire de Trinité-et-Tobago.

Un texte de Nora Chabib

Pourtant, plus de la moitié de la population vancouvéroise s'identifie comme faisant partie d'une minorité visible, selon le dernier recensement de Statistique Canada.

Kevin Huang, directeur de la Fondation Hua, déplore que, pour la première fois depuis 1988, aucune personne d’origine chinoise ne siège au conseil municipal de Vancouver.

Je ne dis pas que, si nous avons 40 % d’Asiatiques, il en faut 40 % au conseil municipal, mais je pense qu’il est important de reconnaître que nous en sommes loin.

Kevin Huang, directeur de la Fondation Hua

L'avocate DJ Larkin, de la société juridique Pivot, à Vancouver, estime qu'une municipalité aussi diverse qu'à Vancouver doit comprendre des membres de la diversité pour que « tout le monde soit à l'aise » et pour que la ville ne perde pas sa dimension inclusive.

On vit dans un système qui continue de préférer des personnes dont la couleur de peau est blanche.

DJ Larkin, avocate de la société juridique Pivot

Selon Mme Larkin, les élus qui viennent de s’asseoir sur leur siège risquent d’avoir du mal à comprendre la population qu'ils représentent.

On crée un système où la discrimination va continuer parce qu’on manque de voix nécessaires pour s’assurer qu’on ne crée pas de politiques discriminatoires.

DJ Larkin, avocate de la société juridique Pivot

Maintenant que le conseil municipal a été choisi, l'avocate soulève l'importance de s’assurer que toutes les discussions sont inclusives.

Un peu moins de 40 % des électeurs ont pris part au scrutin, selon la Ville, et une étude de Statistique Canada publiée en 2016 révèle que la participation est plus faible chez les immigrants que chez les non-immigrants.

Au total, 71 personnes se sont présentées aux élections pour les postes de conseillers municipaux à Vancouver.

Colombie-Britannique et Yukon

Élections