•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tragédie des Broncos : l'audience ajournée une 3e fois

Homme barbu, aux cheveux noirs, et portant un chandail noir.

Jaskirat Singh Sidhu est attendu à nouveau à la Cour provinciale de Melfort au mois de novembre.

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada

Pour une troisième fois, le chauffeur du camion semi-remorque impliqué dans la collision avec l'autocar des Broncos de Humboldt n'était pas présent à la Cour provinciale de Melfort, en Saskatchewan, mardi matin. Par téléphone, son avocat a demandé que l'audience soit ajournée, ce qu'a accepté la juge.

Jaskirat Singh Sidhu fait face à 29 chefs d'accusation relativement à cette tragédie qui a coûté la vie à 16 personnes et en a blessé 13 autres.

Contrairement aux autres audiences ajournées, cette fois-ci, l'avocat de la défense n’a fourni aucun détail sur les raisons de sa demande.

L’audience a duré environ 2 minutes, et aucun membre des familles des victimes n’était sur place. Jaskirat Singh Sidhu n'a toujours pas déposé de réponse à l'accusation.

La prochaine audience est remise au 27 novembre.

Une affaire judiciaire qui peine à décoller

L'avocat de Jaskirat Singh Sidhu, Satnam Aujla, avait déjà demandé des ajournements deux fois au nom de son client. Sa dernière comparution date du 2 octobre dernier.

Par le passé, l'avocat avait indiqué à la juge Inez Cardinal qu'il avait besoin de plus de temps pour examiner tous les éléments de preuves de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), qualifiant le dossier de complexe.

Choix du tribunal

Jaskirat Singh Sidhu n'a pas encore indiqué s’il souhaite que son affaire soit traitée à la Cour du Banc de la Reine, devant un juge et un jury, ou bien à la Cour provinciale, devant un juge seulement. S’il choisit la seconde option, il devra immédiatement répondre aux accusations.

L'accusé vit à Calgary et a été libéré sous caution. Conformément aux conditions de libération qui lui ont été imposées par la juge, il a remis son passeport à la GRC. Il lui est aussi interdit de conduire un véhicule à moteur.

S’il est reconnu coupable, Jaskirat Singh Sidhu pourrait passer jusqu'à 14 ans derrière les barreaux.

Saskatchewan

Justice et faits divers