•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première victoire en trois ans pour les Condors de Beauce-Appalaches

Les Condors ont pu célébrer pour une première fois en trois ans, les joies de la victoire

Les Condors ont pu célébrer pour une première fois en trois ans, les joies de la victoire.

Photo : Condors du Cégep Beauce-Appalaches / Mélissa Belley

Radio-Canada

La série noire des Condors de Beauce-Appalaches a pris fin de façon dramatique samedi. La formation de football collégial a signé une victoire in extremis de 16-14 sur le dernier jeu du match pour remporter une première victoire en trois ans et voir enfin la lumière au bout du tunnel.

Un texte de Jean-Philippe Martin

En retard 14-13 sur les Volontaires du Cégep de Sherbrooke avec une trentaine de secondes à jouer à la partie, les Condors ont effectué une belle poussée en offensive.

Partis de leur ligne de 35 verges et sans temps d’arrêt, ils ont réussi à progresser rapidement sur le terrain et se donner une position favorable pour tenter un botté de placement.

Dès que Nathan Bolduc a réussi sa frappe sur 35 verges, les joueurs de l’équipe, qui n’avaient pour la grande majorité jamais connu la victoire dans les rangs collégiaux, ont envahi le terrain pour célébrer ce premier gain des Condors depuis le 11 octobre 2015.

Quand j’ai vu le ballon [passer entre les poteaux], je ne savais pas comment réagir. C’était la première fois que ça m’arrivait. Je n’en revenais pas.

David Dallaire, secondeur, Condors du Cégep Beauce-Appalaches

Deux jours après la victoire, le receveur de passe Alexandre Gagné se disait soulagé d’avoir mis un terme à cette séquence de 25 défaites consécutives.

« C’est le fun que les gars [de dernière année] puissent partir la tête haute, sur une victoire, dit-il. Ç’a vraiment fait du bien à tout le monde. C’est un gros poids qui est enlevé de nos épaules. »

Une première pour Loranger

Cette victoire est la première de Marc Loranger comme entraîneur-chef des Condors, qui avoue avoir rarement vu « autant de joueurs avec la larme à l’oeil » à la fin d’un match.

L'entraîneur-chef des Condors du Cégep Beauce-Appalaches, Marc Loranger

L'entraîneur-chef des Condors du Cégep Beauce-Appalaches, Marc Loranger.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Entraîneur de renom au football québécois, ce dernier s’est amené en Beauce avec le mandat de redresser le programme en difficulté.

« Tout ce que j’entendais le printemps dernier quand je suis arrivé ici, c’était assez négatif. »

Aujourd’hui, il estime que le ton a changé et qu’un vent d’optimisme souffle dans l’entourage de l’équipe. Cette victoire en est la preuve, mais il rappelle que son équipe a encore un long chemin à parcourir.

« C’est une victoire importante pour eux et pour le programme, mais il reste qu’on a gagné un match cette année et on espère en gagner un deuxième. C’est seulement le début du travail parce qu’on revient de loin. »

Des Condors en or

Bien avant de connaître cette séquence peu enviable, les Condors ont déjà été une puissance du football collégial québécois.

Entre la fin des années 1970 et le début des années 1990, l’équipe a remporté trois Bols d’Or, comme championne provinciale (en 1979 et 1980 en division AA et en 1988 en division AAA).

Les Condors du Cégep Beauce-Appalaches ont remporté le Bol d'or à trois reprises, dont une fois en division AAA en 1988

Les Condors du Cégep Beauce-Appalaches ont remporté le Bol d'or à trois reprises, dont une fois en division AAA en 1988.

Photo : Radio-Canada

Steeve Labbé, président des Anciens des Condors et chronométreur officiel aux matchs locaux de l’équipe depuis 35 ans, rappelle qu’il était alors facile pour l’équipe de recruter de bons joueurs.

Les Condors étaient alors la seule formation de l’est de la province en division AAA, le calibre le plus relevé de la province, jusqu’à ce que de bons programmes voient le jour dans la région de Québec.

« C’était bien pour le développement du football, explique Steeve Labbé, mais [l’arrivée des équipes à Québec] a beaucoup nui au recrutement des Condors, parce qu’on n’était plus seul sur le territoire. »

Les Condors ont perdu des plumes et ils ont été rétrogradés en division AA, maintenant devenue la division 2, bien loin de ses années glorieuses.

« On a toujours dit que les Condors, c’était une équipe avec une tradition gagnante. Les Condors étaient, toute proportion gardée, les Canadiens de Montréal du football collégial. Si on continue l’analogie, les Canadiens, ça fait 25 ans qu’ils n’ont pas gagné la Coupe Stanley. À un moment donné, il faut que cette tradition-là se renouvelle de temps en temps. »

De l’espoir à l’horizon

Les dernières saisons ont été pénibles, mais Steeve Labbé se dit fort enthousiasmé par ce qu’il voit sur le terrain cette saison.

« Cette année, c’est une année très encourageante. Les Condors ont officiellement une victoire, mais si le ballon avait tourné un peu pour nous, on en aurait au moins trois. »

Les Condors, c’est encore une équipe intéressante à voir jouer. Le Cégep a encore beaucoup d’intérêt et de motivation dans la continuité du programme. Pour moi, comme président des Anciens, c’est la base de tout.

Steeve Labbé, président, Anciens des Condors

L’entraîneur Marc Loranger estime que les Condors doivent maintenant se tourner vers l’avenir pour redevenir un programme de choix pour les joueurs de division 2.

« L’histoire, c’est bien, mais c’est du passé, dit-il. C’est plutôt ce qu’on va offrir à ces jeunes-là qui vont nous choisir. Pour qu’on aille les jeunes athlètes qui vont nous permettre de connaître du succès, il faut qu’on soit un programme de première qualité, c’est l’élément essentiel. »

Les Condors du Cégep Beauce-Appalaches

Les Condors du Cégep Beauce-Appalaches.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Alexandre Gagné croit que la victoire de samedi est un bon début pour redonner de l’espoir aux joueurs actuels et à ceux qui enfileront le chandail des Condors au cours des prochaines saisons.

Je pense qu’on a touché le fond et qu’on est en train de remonter. On repart avec de belles bases avec les entraîneurs et on devrait avoir un bon recrutement. Je suis confiant.

Alexandre Gagné, receveur de passe, Condors du Cégep Beauce-Appalaches

Football collégial

Sports