•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les écrivains canadiens gagnent 27 % de moins qu'il y a trois ans

En avant-plan un livre ouvert, en arrière-plan une bibliothèque.
Selon l'Union des écrivains du Canada, le revenu moyen des auteurs en 2017 était de 9380 $. Photo: Radio-Canada / François Gagnon
La Presse canadienne

Un nouveau sondage indique que les écrivains canadiens gagnent 27 % de moins qu'il y a trois ans. Selon l'Union des écrivains du Canada, les revenus moyens des auteurs sont passés de 12 879 $ en 2014 à 9380 $ en 2017.

L'enquête, intitulée Des rendements décroissants : la culture créative en péril, a été menée au printemps 2018 et a recueilli auprès des membres du syndicat et d'autres écrivains des détails de leurs revenus de 2017.

Les redevances d'édition ont été la principale source de revenus (45 %) des auteurs, tandis que la rédaction pour des entreprises et des gouvernements ainsi que le travail à la pige ont fourni 32 % des revenus.

Les revenus provenant de l'autoédition ont augmenté de 8 %, mais l'étude indique que les revenus d'Access Copyright, qui distribue les redevances aux auteurs et aux éditeurs, ont diminué en moyenne de 42 %.

Il était difficile de savoir dans quelle mesure les redevances d'Access Copyright contribuaient aux revenus des auteurs, mais un tableau accompagnant les résultats de l'enquête suggérait que ce pourcentage était inférieur à 10 %.

Plus de la moitié des 1499 participants à l'enquête étaient des écrivains plus âgés – 31 % avaient plus de 70 ans et 31 % avaient de 60 à 69 ans. Seulement 5 % avaient moins de 40 ans.

Livres

Arts