•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Le nouveau conseiller devant les journalistes lors de la soirée électorale.

Matthew Luloff est le nouveau conseiller du quartier Orléans.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le candidat Matthew Luloff a été élu conseiller du quartier Orléans avec 3622 voix, soit 264 voix de plus que sa plus proche rivale, Catherine Kitts. M. Luloff bat ainsi les 16 autres candidats qui convoitaient le poste de conseiller.

M. Luloff a récolté 23,76 % des suffrages exprimés, tandis que Mme Kitts a obtenu 22,02  % des voix. M. Bédard, qui était troisième une bonne partie de la soirée, a pour sa part amassé 18,36 % des voix. Les 35,86 % restants sont divisés parmi les 14 autres candidats.

Nous sommes tellement excités aujourd’hui. C'était une campagne tellement dure et tellement longue avec beaucoup, beaucoup de candidats, a lancé le conseiller nouvellement élu, saluant au passage le travail de tous ses adversaires.

M. Luloff succède donc au conseiller sortant, Bob Monette. Ce dernier s’était d’abord fait élire à la table du conseil municipal d’Ottawa en 2006. M. Monette avait également travaillé comme conseiller dans l’ancienne ville de Cumberland de 1985 à 1991, avant sa fusion avec la capitale fédérale.

Liste des candidats :

Rick Bédard, Toby Bossert, Mireille Brownhill, Guy Desroches, Diego Elizondo, Dina Epale, Doug Feltmate, Jarrod Goldsmith, Miranda Gray, Geoffrey Nicholas Griplas, Catherine Kitts, Shannon Kramer, Matthew Luloff, Qamar Masood, Louise Soyez, Kevin Tetreault et Don Yetman.

Matthew Luloff a déjà une certaine expérience politique : il a servi comme conseiller du ministre de la Défense nationale. Il a de plus été envoyé en Afghanistan avec les Forces armées canadiennes.

On a besoin de laisser nos taxes foncières basses, et on a besoin d’une autre route à Orléans. On a beaucoup de problèmes ici avec le trafic […] et on a besoin de développement économique, a affirmé M. Luloff en mêlée de presse quelques minutes après son élection.

En plus de vouloir réaliser des projets de transport en commun, de sécurité et de développement économique, M. Luloff souhaite défendre et faire la promotion des services de santé mentale dans la communauté, notamment pour les premiers répondants et les vétérans.

Mme Kitts, qui en était à sa première campagne électorale, a tenu à saluer la victoire de M. Luloff et son travail durant la course. Des emplois fondés sur les connaissances, il n’y en a pas beaucoup ici, à Orléans […] J’espère que [M. Luloff] va mettre les emplois en priorité, a souhaité l'ancienne rédactrice en chef du journal Orleans star.

Orléans est l’un des quartiers avec la plus importante proportion de francophones à Ottawa : 30,5 % de ses 48 557 habitants ont comme langue maternelle le français. Bien que ce ne soit pas sa langue maternelle, M. Luloff est d'ailleurs capable de s'exprimer en français.

Au total, 43,14 % des électeurs se sont rendus aux urnes à Orléans. En 2014, le taux de participation au scrutin municipal dans le quartier s’élevait à seulement 38 %, tout juste en deçà du taux moyen enregistré pour l’ensemble d’Ottawa.

Avec les informations de Kim Vallière et Yasmine Mehdi

Un bandeau annonçant le dossier de Radio-Canada sur les élections municipales en Ontario

Ottawa-Gatineau

Politique municipale