•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Université de Moncton reprend son processus de sélection pour le rectorat

Université de Moncton
Le campus de Moncton Photo: Nicolas Steinbach/Radio-Canada
Radio-Canada

L'Université de Moncton reprend à zéro le processus de sélection pour le nouveau recteur.

Le conseil des gouverneurs a décidé de lancer un nouveau processus, en raison d'une fuite sur l'identité des candidats la semaine dernière.

Selon l'institution, ces révélations ont entaché l'intégrité du processus.

Le comité de sélection du futur recteur sera composé de nouveaux membres et sa mise sur pied est prévue au printemps 2019.

Un délai d’un an

Le prochain recteur de l’université entrera en poste en juin 2020, soit un an plus tard que prévu initialement.

Le recteur par intérim, Jacques Paul Couturier, restera en poste jusqu'à ce que son successeur soit désigné.

Toutefois, ce délai ne devrait pas avoir d’impact apparent pour la communauté universitaire, juge la présidente du conseil des gouverneurs de l’Université de Moncton, Edith Doucet.

Je crois qu’on va simplement continuer comme que l’on est. On a un très bon capitaine à bord.

Edith Doucet, présidente du conseil des gouverneurs de l’Université de Moncton

Le nouveau chef de file qui arrivera pourra à ce moment-là voir c’est quoi la nouvelle vision et le nouveau plan stratégique pour l’université, ajoute-t-elle.

Deux représentants de l'Université de Moncton s'adressent aux médias. Il faudra 15 mois au processus de sélection pour choisir son recteur. Photo : Radio-Canada / Nicolas Pelletier

La semaine dernière, la Fédération des étudiantes et des étudiants de l’Université de Moncton (FÉÉCUM) indiquait qu’elle souhaitait éviter que la fuite provoque un retard dans la course au rectorat.

Toutefois, elle a révisé sa position lundi, en apprenant que le même recteur par intérim restera en poste le temps du nouveau processus.

La semaine dernière, à la fois la direction, les étudiants et les professeurs ont déploré la violation de la confidentialité survenue lorsque la liste des 10 finalistes au rectorat a été remise à Radio-Canada.

Nouveau-Brunswick

Éducation