•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
chronique

Le ministre Éric Girard, victime d'usurpation d'identité sur Twitter

Il s'agit d'un compte Twitter où on peut voir la photo et le nom du ministre Éric Girard.
Capture d'écran du faux compte Twitter d'Éric Girard Photo: Capture d'écran - Twitter
Jeff Yates

CHRONIQUE - Le nouveau ministre des Finances du Québec, Éric Girard, a vu son identité usurpée pour créer un faux compte dimanche matin. La personne derrière ce profil a tenté de faire circuler un canular sur la mort de la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde.

« J'arrive maintenant sur Twitter. Merci de me suivre! » déclarait l'usurpateur sur le faux compte, dimanche matin. Éric Grirard a été assermenté comme ministre des Finances la semaine dernière. Il ne semble pas posséder de compte Twitter. Plusieurs journalistes ont cru qu'il s'agissait du vrai ministre, et le compte a rapidement cumulé près de 900 abonnés.

En matinée lundi, on publiait rapidement deux messages Twitter sur le faux compte, soit l'un en français et l'autre en anglais : « URGENT. La directrice générale du FMI Christine Lagarde morte dans un accident de route ». La version française a été republiée cinq fois, alors que la version anglaise a été relayée trois fois. Il s'agit d'une fausse nouvelle, Mme Lagarde étant toujours en vie.

Vingt minutes plus tard, un dernier message était publié sur le compte : « Faux compte créé par le journaliste italien Tommasso Debenedetti ». M. Debenedetti est un farceur italien bien connu qui utilise de faux comptes sur les réseaux sociaux pour propager de tels canulars. Un message Twitter issu d'un faux compte associé à lui était d'ailleurs derrière le canular sur la mort du réalisateur Costas Gavras en août, qui avait été relayé par plusieurs médias. À l'aide de ce faux compte, il avait aussi cherché à usurper l'identité d'une ministre qui venait d'être assermentée, cette fois-ci en Grèce.

Ewan Sauves, le conseiller politique et attaché de presse au cabinet du premier ministre du Québec, François Legault, a dénoncé ce faux compte lundi matin.

Il n'a pas été possible de déterminer si M. Debenedetti était véritablement derrière cette usurpation d'identité, mais nous notons qu'il y a une faute d'orthographe dans le prénom de Tommaso (et non « Tommasso ») Debenedetti dans l'ultime message Twitter du faux compte.

Vous avez vu circuler une info douteuse, une photo louche ou une citation peu crédible? Envoyez-la-moi! Vous pouvez m'écrire un courriel ou me joindre sur Facebook ou Twitter.

Réseaux sociaux

Politique