•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Israël reporte son projet de destruction d'un village bédouin

Vue en plongée du village de Khan al Ahmar
Aperçu du village bédouin de Khan al Ahmar, en Cisjordanie occupée, qui risque d'être rasé par Israël. Photo: Reuters / Mohamad Torokman
Reuters

Israël a annoncé dimanche la suspension pour un certain nombre de semaines de l'évacuation du village bédouin de Khan al Ahmar, en Cisjordanie occupée. La décision a été confirmée après une réunion du cabinet de sécurité du premier ministre Benyamin Nétanyahou.

L'État hébreu, qui cherche depuis longtemps à chasser les nomades arabes de ce morceau de territoire situé entre les colonies juives de Maale Adumim et Kfar Adumim, estime que le village a été construit sans permis.

Les Palestiniens, qui ont perdu un recours déposé devant la Cour suprême d'Israël pour empêcher l'évacuation, répondent que ces permis sont impossibles à obtenir.

Khan al Ahmar abrite 180 habitants dans des cabanes de tôle et de planches sur une colline aride près d'une route israélienne reliant Jérusalem à la mer Morte.

Israël prévoit de démolir Khan al Ahmar et de reloger ses habitants 12 km plus loin, près du village palestinien d'Abou Dis et à côté d'une décharge d'ordures. Ce projet a provoqué un tollé chez les Palestiniens et les critiques de pays européens.

La pression étrangère s'est intensifiée mercredi, quand le procureur de la Cour pénale internationale a déclaré que les transferts de population en territoire occupé constituaient des crimes de guerre.

Les habitants de Khan al Ahmar, soutenus par des militants étrangers qui se sont rassemblés sur le site, s'attendent à ce que les bulldozers interviennent à tout moment depuis l'expiration, le 1er octobre, de la date butoir fixée par Israël pour la démolition des cabanes.

Un responsable du gouvernement israélien a déclaré samedi sous condition d'anonymat que l'évacuation avait été remise et qu'un plan alternatif de relocalisation était examiné conjointement avec l'Autorité palestinienne.

Devant les journalistes dimanche, Benyamin Nétanyahou a toutefois averti qu'il n'avait « pas l'intention de reporter [l'opération] indéfiniment, contrairement à ce qui peut être dit, mais pour une courte période ».

Le ministère palestinien des Affaires étrangères a qualifié le report de « rien de plus qu'une tentative israélienne de calmer les critiques étrangères et locales ».

Les Palestiniens accusent Israël de vouloir raser Khan al Ahmar pour créer un arc d'implantations juives qui isolerait de facto Jérusalem-Est de la Cisjordanie, deux territoires capturés par Israël en 1967 lors de la guerre des Six Jours.

Politique internationale

International