•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'actualité qui a marqué le week-end

L'Arabie saoudite change encore sa version des faits sur la mort du journaliste Jamal Khashoggi; l'ex-ministre péquiste et féministe convaincue Lise Payette a eu droit à un hommage national et des tensions surgissent entre Moscou et Washington au sujet d'un traité sur les armes nucléaires. Petit résumé de l'actualité qui a marqué le week-end.


Affaire Khashoggi : l'Arabie saoudite modifie son récit

Des experts médico-légaux de la police turque examinent, en compagnie d'un chien renifleur, la résidence du consul général d'Arabie saoudite à Istanbul, Mohammad Al-Otaibi, le 17 octobre. Des experts médico-légaux de la police turque examinent, en compagnie d'un chien renifleur, la résidence du consul général d'Arabie saoudite à Istanbul, Mohammad Al-Otaibi, le 17 octobre. Photo : Reuters / Kemal Aslan

L'Arabie saoudite a changé à nouveau sa version des faits en fin de semaine dans l’affaire Khashoggi. Le royaume suggérait vendredi que Jamal Khashoggi, éminent critique saoudien, était mort dans une bagarre qui a mal tourné entre lui et les personnes qui l'ont rencontré au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul. Dimanche, la version officielle a de nouveau évolué : M. Khashoggi aurait été tué accidentellement par étranglement. La Turquie s'est engagée samedi à révéler tous les détails de l'assassinat du journaliste.


Le Québec rend hommage à Lise Payette

Une femme prend en photo un grand portrait de Lise Payette entouré de gerbes de fleurs. Le public pouvait signer un registre de condoléances à l'hôtel de ville de Montréal, samedi matin. Un livre d'or était mis à la disposition des visiteurs. Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Figure de proue du mouvement féministe québécois, l'ex-ministre péquiste Lise Payette, décédée le 5 septembre à l'âge de 87 ans, a reçu un hommage national samedi à Montréal. La cérémonie, organisée par le gouvernement du Québec, s'est déroulée au cinéma Impérial en présence des membres de sa famille, du premier ministre François Legault, de plusieurs autres dignitaires et de multiples artistes, dont Janette Bertrand, Denise Filiatrault, Gilbert Sicotte et Ginette Reno. Mme Payette a été tour à tour journaliste, animatrice de radio et de télévision, auteure de téléromans et politicienne.


Andrew Scheer passe à l'attaque contre le gouvernement Trudeau

Le chef conservateur Andrew Scheer lors d'un rassemblant politiqueLe chef conservateur a lancé une offensive contre son adversaire libéral, à environ un an des prochaines élections fédérales. Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Le chef conservateur Andrew Scheer a marqué dimanche le compte à rebours d'un an avant les élections fédérales de 2019 en ciblant le bilan du gouvernement libéral en matière de taxes sur le carbone, d'éthique et de déficits budgétaires. Le discours de campagne de M. Scheer a également attiré l'attention sur d'autres domaines qu'il considère comme des vulnérabilités libérales : le projet avorté de l'oléoduc Énergie Est et le nouvel accord de libre-échange États-Unis-Mexique-Canada qui, selon lui, n’offre aucun gain pour le Canada.


Traité sur les armes nucléaires : tensions entre Moscou et Washington

Donald Trump parle dans un micro.Le président américain estime que la Russie viole « depuis de nombreuses années » un traité sur les armes nucléaires intermédiaires. Photo : Reuters / Joshua Roberts

Donald Trump a confirmé samedi que les États-Unis allaient se retirer d'un traité sur les armes nucléaires conclu avec la Russie pendant la guerre froide. Il accuse Moscou de le violer « depuis de nombreuses années ». Dimanche, Moscou a rejeté les accusations du président américain et l’a averti que cette décision était « un pas très dangereux ». Le traité INF (Intermediate Nuclear Forces Treaty) sur les armes nucléaires de portée intermédiaire a été signé en 1987 par les présidents américain et soviétique de l'époque, Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev.


L’ambassade du Canada en Grèce vandalisée

L'ambassade du Canada en Grèce a été la cible de vandalisme, tôt dimanche matin. L'ambassade du Canada en Grèce a été la cible de vandalisme, tôt dimanche matin. Photo : Reuters / Gary Cameron

Des membres d'un groupe anarchiste grec ont détérioré, tôt dimanche matin, la façade de l'ambassade du Canada à Chalandri, une banlieue nord d'Athènes, pour protester contre les actions d'une société aurifère canadienne présente dans le nord du pays, selon la police. La dizaine d'attaquants a également jeté de la peinture rouge sur la façade et a très vite pris la fuite.


Un avion islandais se pose d'urgence à Bagotville

Un avion d'Icelandair sur le tarmac de l'aéroport de Bagotville par une journée de pluie. Un avion d'Icelandair s'est posé d'urgence sur le tarmac de l'aéroport de Bagotville vendredi soir. Photo : Radio-Canada / Claude Bouchard

Un Boeing 757 de la compagnie islandaise Icelandair a effectué un atterrissage d'urgence vendredi soir à l'aéroport de Bagotville à Saguenay. Une des fenêtres de la cabine de pilotage de l'appareil s'est fissurée en plein vol et a forcé du coup l'avion à se poser. Il y avait 155 passagers dans l'avion en plus des 7 membres d'équipage. Un nouvel appareil a été nolisé par la compagnie samedi après-midi pour amener les passagers à destination.


Bonne semaine!

Société