•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des médecins prennent part à la Grande marche de Rouyn-Noranda

Photo de famille de la médecin Marie-Aimée Lavigne avant le départ de la marche.

La médecin Marie-Aimée Lavigne a participé à la Grande marche avec son père et ses enfants

Photo : Radio-Canada / Lise Millette

Radio-Canada

Une centaine de personnes ont participé à la Grande marche de Rouyn-Noranda en collaboration avec le Grand défi Pierre Lavoie et la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec.

Un texte de Lise Millette

Le parcours de 2,5 ou 5 km avait pour simple objectif d'encourager la population à faire plus d'exercice physique. La médecin de famille Judith Parenteau, de la Clinique Fleur de lys de Rouyn-Noranda, faisait partie de l'équipe d'organisation. Elle tenait à être présente dimanche afin de marcher avec les citoyens.

« Marcher, bouger nous rend davantage en santé, ça prévient les maladies, ça les guérit aussi. Il n'y a pas d'effets secondaires ou néfastes à bouger davantage. Il n'y a que des bénéfices à bouger un petit peu plus que ce qu'on fait déjà ».

La médecin Judith Parenteau encourage les gens à marcher sur la promenade située près du lac Osisko

La docteure Judith Parenteau, médecin de famille à la clinique Fleur de Lys tenait à marcher avec sa population

Photo : Radio-Canada / Lise Millette

Les médecins présents portaient un dossard rouge, les rendant bien visibles parmi la foule qui s'était donné rendez-vous à la Promenade Agnès-Dumulon.

Nous, on soigne les gens quand ils sont déjà malades. Une activité comme celle-ci nous permet de faire de la prévention. L'exercice physique permet de garder les gens en santé pour éviter de venir nous voir au bureau, a ajouté Marie-Aimée Lavigne, également médecin de famille.

La docteure Lavigne avait emmené avec elle ses enfants et son père, un groupe qu'elle n'a pas eu de difficulté à convaincre.

Je fais beaucoup de vélo, du yoga, je fais attention à ce que je mange. Ça prenait simplement un coup de fil de ma fille, a mentionné Pierre Lavigne.

Les bienfaits de l'activité physique

Avec la neige qui s'est mise de la partie peu après le départ, certains ont pressé le pas.

En étant dans une longitude un peu plus élevé, c'est un défi de taille avec les températures plus froides, a concédé la docteure Parenteau.

Pas question de renoncer toutefois.

Il faut accepter de bouger davantage pour améliorer notre qualité de vie et notre état de santé

Judith Parenteau, médecin

Pour sa collègue, la docteure Marie-Aimée Lavigne, puisque les bienfaits de l'activité physique ne sont plus à démontrer, il importe en faire en sorte de leur garder un espace malgré des horaires chargés.

Il faut essayer d'introduire ça dans sa vie quotidienne: stationner la voiture un petit peu plus loin du bureau pour avoir à marcher ou mettre un petit 5 ou 10 minutes le soir dans nos vies très occupées pour que ça devienne une habitude dans la vie de tous les jours, ajoute Marie-Aimée Lavigne.

D'autres événements du genre ont aussi lieu cette fin de semaine dans plusieurs villes du Québec, dont Malartic et Nédélec.

Abitibi–Témiscamingue

Activités sportives