•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La canneberge est au rendez-vous, malgré un été difficile

Une caisse en bois remplies de canneberges fraîches bien rouges.
Une caisse de canneberges fraîches Photo: iStock / skyNext
Radio-Canada

Malgré les sautes d'humeur de dame Nature cet été, l'entreprise Les canneberges de la Côte-Nord termine sa 12e saison avec une récolte de 750 000 livres de petits fruits rouges.

Un texte de Marie-Josée Paquette-Comeau

Bien que la quantité soit moindre que ce à quoi s’attendait la propriétaire de l’entreprise nord-côtière, Claudie Canuel qualifie la saison de « bonne ».

Les petits fruits ont nécessité beaucoup de soins cette année à cause de la chaleur et du manque de pluie. D’ailleurs, les journées chaudes ont provoqué la perte de plusieurs plants de canneberge.

Il fallait irriguer le matin de bonne heure, dans l’après-midi. Ç'a roulé comme ça une partie de l’été.

Claudie Canuel, propriétaire de l'entreprise Les canneberges de la Côte-Nord

Les 20 bassins de canneberges qui totalisent 41,25 acres étant en circuit fermé, l’enjeu de l’eau a été une préoccupation constante pour la propriétaire.

La récolte n’a pas été facile non plus, ajoute Mme Canuel. Tout d’abord, les cueilleurs se sont mis à la tâche plus tardivement qu’à l’habitude puisque les fruits ont pris plus de temps à mûrir.

J’ai trouvé que les gens qui ont travaillé, je leur dis "bingo" parce que ç'a été quelque chose à travers le mauvais temps.

Claudie Canuel, propriétaire de l'entreprise Les canneberges de la Côte-Nord

La propriétaire a recensé 12 nuits de gel à partir du 1er octobre, ce qui a compliqué les récoltes.

C’est du jamais vu en 16 ans. C’est une année spéciale avec autant de gel.

Claudie Canuel, propriétaire de l'entreprise Les canneberges de la Côte-Nord

Actuellement, l’entreprise est en attente de l’eau de pluie pour remplir ses réservoirs et procéder au glaçage des bassins afin d’assurer la protection des plants cet hiver.

Un bourdon sur une fleur de bleuet.Le CEDFOB veut augmenter le nombre d'insectes pollinisateurs dans les champs de canneberge de la Côte-Nord. Photo : iStock / Betty4240

Plus de canneberges grâce aux abeilles

Les canneberges de la Côte-Nord, en collaboration avec le Centre d'expérimentation et de développement en forêt boréale (CEDFOB), a amorcé un projet pilote ce printemps afin d’augmenter la production de canneberges.

Le CEDFOB a procédé à l'aménagement de parcelles de fleurs à l’intérieur des cannebergières pour attirer les insectes pollinisateurs. Des plantes indigènes comme la camerise ou la viorne ont été sélectionnées pour l’exercice.

Une fois en plus grand nombre, les insectes amélioreront la pollinisation de la fleur de canneberge, explique la chercheuse responsable du projet, Ève-Catherine Desjardins.

Le projet se terminera cet automne. Une analyse détaillée sera faite la saison prochaine pour démontrer les effets du projet sur la culture de la canneberge.

Côte-Nord

Agro-industrie