•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le mois du vélo de montagne, une tradition en devenir

Une personne effectue un saut en vélo de montagne.

Le vélo de montagne suscite de plus en plus d'engouement dans la Baie-des-Chaleurs.

Photo : Facebook / Mont Saint-Joseph

Radio-Canada

Le mois du vélo de montagne bat son plein dans la Baie-des-Chaleurs. Quelques centaines de personnes ont participé aux activités qui se déroulaient les 20 et 21 octobre, la plus grosse fin de semaine de ce rendez-vous sportif.

Un texte de Catherine Poisson

Pour la première fois cette année, des activités liées au vélo de montagne sont organisées à toutes les fins de semaine d'octobre dans la Baie-des-Chaleurs.

Des descentes pour découvrir les nouveaux sentiers, des ateliers d'initiation au vélo de montagne et plusieurs activités familiales ont eu lieu au cours des premières semaines, mais c'est cette semaine que se tenaient les principaux événements, selon le directeur général du Parc régional Petite-Cascapédia, Benoît Trépanier.

Samedi, c'était une journée de démonstration. Trois fabricants ont présenté une soixantaine de vélos, et ça attire toujours pas mal de monde parce que c'est l'occasion d'essayer des vélos qu'on ne peut pas toujours essayer en magasin ou ailleurs, souligne-t-il.

La journée de dimanche était quant à elle dédiée aux courses. Des courses de cross-country avaient lieu en matinée, suivies de courses enduro en après-midi.

La dernière fin de semaine du mois d'octobre sera consacrée à des corvées pour nettoyer les sentiers.

Des enfants s'initient au vélo de montagne sur un petit sentier de terre.

La Baie-des-Chaleurs offre des sentiers de vélo de montagne pour tous les niveaux.

Photo : Benoît Trépanier

Déjà, l'engouement pour ce type d'événement se fait sentir dans la Baie-des-Chaleurs, selon M. Trépanier.

À Maria, il y a eu une soixantaine de personnes pour la journée famille, aujourd'hui on va peut-être toucher 300 personnes. Ce sont des gros chiffres pour du vélo de montagne, avance le directeur.

Notre objectif à terme, c'est de vendre le vélo de montagne à l'extérieur de la Gaspésie pour attirer les gens ici, un peu comme on fait avec la route des bières.

Benoît Trépanier, directeur général du Parc régional Petite-Cascapédia

Il ajoute qu'il n'avait pas d'attentes précises face à ce premier mois du vélo de montagne. L'objectif était avant tout d'établir un partenariat entre la Corporation du mont Saint-Joseph et le Parc régional Petite-Cascapédia afin de mettre sur pied un événement qui ait le potentiel de devenir une tradition dans les années à venir.

Après ça, on peut s'associer à Gaspé, Percé, Murdochville, Sainte-Anne-des-Monts, Matane, tous les endroits où il y a du vélo de montagne, et créer un événement qui soit pangaspésien, affirme-t-il.

Tradition oblige, Benoît Trépanier assure que le mois du vélo de montagne sera de retour l'an prochain, et qu'il sera encore plus gros que le premier.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Activités sportives