•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouveau président de l'Association des parents fransaskois met l'accent sur l'éducation

Deux hommes heureux se serrent la main en regardant l'objectif.

Le directeur de l'Association des parents fransaskois, Carol-Guillaume Gagné (à gauche), félicite le nouveau président, Philolin Ngomo (à droite).

Photo : Radio-Canada / Zoé Clin

Radio-Canada

Philolin Ngomo a été élu président de l'Association des parents fransaskois (APF) lors de l'assemblée générale de samedi après-midi. Il compte placer l'éducation au centre de son mandat.

En remportant la présidence de l'APF, Philolin Ngomo place son mandat « sous le signe de l'étroite collaboration entre l'APF, le Conseil des écoles fransaskoises et le Collège Mathieu ».

Ces trois organismes représentent à ses yeux les « éducateurs francophones » de la Saskatchewan.

J'ai suffisamment appris, et je me suis dit qu'il était temps pour moi d'apporter ma contribution à la hiérarchie de notre organisme.

Philolin Ngomo, président de l'association des parents fransaskois

Le nouveau président de l'APF est convaincu que l'éducation et la formation des enfants sont la pierre angulaire du développement de la communauté fransaskoise.

Philolin Ngomo est membre du conseil d'administration de l'association depuis 2013 et vice-président depuis 2016. Il souhaite que ce nouveau poste lui permette de réaliser plus d'objectifs, dont l'intégration des parents fransaskois dans l'éducation de leurs enfants.

Le nouveau président mentionne aussi les familles exogames et dit notamment vouloir faciliter l'intégration des nouveaux arrivants dans la province.

M. Ngomo estime que son principal défi au cours de son mandat de deux ans sera de faire face à la réduction du financement de l'APF. Il explique que la fin de certains projets menés par l'association signifie aussi la fin des budgets correspondants.

Le nouveau président dit bénéficier du bilan très positif de sa prédécesseure, Annie Toma, qui a aussi été membre du conseil d'administration pendant 14 ans. « Je lui tire mon chapeau », déclare-t-il.

Prématernelle gratuite

Philolin Ngomo rejoint Alpha Barry en affirmant que les enfants francophones en milieu minoritaire sont vulnérables et qu'ils devraient avoir accès à la prématernelle gratuite.

Il souhaite l'appui du gouvernement pour faciliter la tâche des parents, et du Conseil scolaire fransaskois.

La prématernelle est la pépinière de l'éducation en français.

Philolin Ngomo, président de l'association des parents fransaskois

« Si nous ne pouvons pas attraper [les enfants] au bas-âge, ce sera difficile de les récupérer plus tard », affirme le nouveau président de l'APF.

Il pense qu'éviter l'assimilation demande beaucoup d'efforts et plus de moyens qu'auparavant. « L'assimilation est un très grand danger pour nous », confie-t-il.

Saskatchewan

Éducation