•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'avis de faire bouillir l'eau complique le travail des commerçants à Hull

Nicolas Cazelais répond aux questions d'une journaliste dans un bar.

Le copropriétaire de la microbrasserie Gainsbourg, Nicolas Cazelais, a soutenu que l'avis de faire bouillir l'eau aura un impact sur son commerce.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'avis de faire bouillir l'eau d'au moins cinq jours qui touche le secteur Hull, à Gatineau, cause déjà des problèmes aux commerçants du secteur.

L'avis a d'ailleurs poussé le restaurant La belle verte, situé dans le quartier du Vieux-Hull, à fermer ses portes jusqu'à mercredi prochain.

Une affiche qui indique que le restaurant La belle verte est fermé en raison de l'avis de faire bouilllir l'eau.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le restaurant La belle verte, situé à Hull, a choisi de fermer ses portes en raison de l'avis de faire bouillir l'eau.

Photo : Radio-Canada

La situation est similaire au restaurant le Troquet sur la rue Laval où les propriétaires ont choisi de fermer leurs portes lundi et mardi. Les impacts de l'avis de faire bouillir l'eau et l'habituel faible achalandage en début de semaine ne justifiaient pas l'ouverture du commerce ces jours-là.

D'importantes précautions

Pour sa part, la microbrasserie Gainsbourg a choisi de demeurer ouverte, mais a pris d'importantes précautions pour éviter toute contamination. L'eau a été coupée pour le personnel au bar, notamment, et des affiches préviennent les clients que l'eau n'est pas potable.

Les machines à café, les distributeurs de boissons gazeuses et la machine à glace de son commerce sont tous touchés par la restriction.

Malgré qu'on apporte la bière à ébullition pendant 45 minutes, je pense qu'on a décidé de ne pas faire de bière avec cette eau-là, a affirmé le copropriétaire Nicolas Cazelais.

L'impact se ressent même dans les salles de toilettes, où des bouteilles de désinfectants ont été ajoutées près des robinets.

Deux affiches « Eau non potable » et une bouteille de désinfectant à mains dans une salle de bains. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des affiches indiquant que l'eau n'est pas potable et du désinfectant pour les mains ont été mis dans la salle de bains de la microbrasserie Gainsbourg pour les clients.

Photo : Radio-Canada

À la succursale hulloise de la chaîne de restauration rapide McDonald's, située sur le boulevard Maisonneuve, on offre des boissons gazeuses en cannette, au lieu de boissons en fontaine. On a aussi installé des affiches pour aviser la clientèle de l'avis.

Des travaux « nécessaires »

Le conseiller du district de Hull-Wright, Cédric Tessier, croit que la Ville a bien préparé la population et les commerces touchés par cet avis. En l'annonçant quand même 10 jours à l'avance, la plupart des gens ont pu se faire des réserves, ont pu aller aussi acheter de l'eau embouteillée, donc j'ai l'impression que ça ne va pas être si pire comme impact, a-t-il indiqué.

« C'est le genre de travaux qu'on fait une fois aux 50 ans. C'est cette semaine que ça se passe et on doit vivre avec ça. »

— Une citation de  Cédric Tessier, conseiller du district de Hull-Wright

De son côté, M. Cazelais estime que ces travaux étaient nécessaires et que son entreprise doit composer avec la situation du mieux qu'elle le peut. Dans le fond, c'est juste plus de travail pour nous entre temps, a-t-il dit.

Au plus tôt, l'avis préventif sera levé mercredi, selon la Ville. Or, l'avis pourrait être prolongé si les analyses de la qualité de l'eau ne sont pas concluantes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !